Confidentiel : des rotativistes polonais approchent le marché français

Selon plusieurs chefs de fab' de PME du secteur de l'édition, les polonais anticipent l'entrée de leur pays dans l'Union et commencent à s'intéresser au potentiel commercial de notre pays.

Le principal argument qu'ils mettent en avant : des prix canon, 25 à 30% inférieurs aux prix de marché français, quand des espagnols sont eux fréquemment 10 à 15% sous ces mêmes prix. Il va sans dire que si le projet de taxation des imprimés non adressés va à son terme, les donneurs d'ordres seront sans doute tentés de renforcer la délocalisation de production, afin de limiter l'impact de cette éco-taxe (!) sur leur facture finale. De là à dire que l'argument de la protection de l'environnement risque de renforcer la crise que traverse actuellement le secteur de la rotative dans notre pays, il n'y a qu'un pas. La réponse est entre les mains des politiques qui devront faire un véritable choix de société. Celui du confort de vie et d'un "environnement protégé" au détriment de la filière imprimerie ou celui d'une véritable politique industrielle à même de sauvegarder et développer l'emploi.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...