Conjoncture : bilan 2003 et prévisions 2004 du Crédit Lyonnais pour le secteur de l'édition en France

Dans son étude annuelle de conjoncture et de prospective, la Direction des Etudes Sectorielles de la banque française prévoit une croissance d'activité de 1%.

Evolution 2003 Après un fléchissement au premier trimestre, marqué par le ralentissement économique et la guerre en Irak, les ventes du secteur se sont redressées en avril-mai. Elles ont reculé pendant l'été, subissant l'effet de la canicule et d'une base de comparaison défavorable (activité exceptionnelle pendant l’été 2002). Une reprise est apparue à la rentrée. Le marché est resté bien orienté pour les livres de jeunesse, les bandes dessinées et les livres pratiques. Il a été plus difficile pour les dictionnaires, les encyclopédies et les livres d’art, ainsi que le secteur scolaire (en l'absence de nouveau programme dans l'éducation). Les éditeurs ont réduit leur production pour les 9 premiers mois à 32 916 nouveautés et nouvelles éditions (-2,8 % par rapport à la même période de 2002). Le recul a été net pour les sciences de l’information (-14,4 %) et les sciences sociales (-9,4 %). La littérature et les bandes dessinées sont restées pratiquement stables. Les techniques et sciences appliquées ont progressé (+6,4 %), de même que les livres pratiques. Au total, après trois années de croissance, le marché du livre en France a stagné en volume (avec une hausse des prix de 1,5 %). Prévision 2004 : +1% en volume L’édition va bénéficier d’une ouverture limitée de la publicité à la télévision (sur les chaînes câblées et le satellite) : l’effet sur le marché en sera positif mais limité. La gratuité des livres scolaires continuera de s’étendre dans les régions, ce qui sera également favorable au secteur. Au total, la progression des ventes restera limitée (+1 % en volume), avec une hausse des prix de 1 %. Copyright Crédit Lyonnais
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...