Labeur : beaucoup d'émotion hier, à l'Imprimerie Havet (62)

Hier, l'imprimerie familiale a fêté le départ en retraite de 3 de ses collaborateurs. Avec beaucoup d'émotion.

Basée en périphérie de Lille, à Sailly sur la Lys, l'Imprimerie Havet est un spécialiste reconnu des imprimés commerciaux et administratifs. L'entreprise emploie une vingtaine de salariés pour un chiffre d'affaires de plus de 3 millions d'euros, principalement réalisé auprès de grands comptes et de PME-PMI. Précurseur dans l'e-printing, l'Imprimerie Havet propose ainsi depuis plusieurs années un service en ligne à ses clients. Structure familiale, elle est dirigée par Etienne Havet, épaulé de sa fille et de son fils. Une organisation qui lui permet d'offrir un service particulièrement réactif à ses clients, tout en bénéficiant de l'implication de l'ensemble de ses collaborateurs. Une implication que l'on a véritablement pu voir s'exprimer hier, lors du départ en retraite de 3 salariés de longue date de l'entreprise : Michel Delhaye, Bernard Delattre et Jean Derenoncourt. Lors de la cérémonie qui a rassemblé l'ensemble du personnel de l'entreprise et leurs conjoints, Etienne Havet a rappelé la carrière de chacun d'eux, citant des anecdotes qui firent chaud au coeur des participants. «Toi Michel Delhaye, tu as appris la typographie avec André Desmazières qui t’enseigna un art, qui malheureusement disparaît au profit de la composition informatisée. Mais la vitesse d’aujourd’hui ne remplace pas le lent apprentissage qui fait connaître le parfait équilibre des blancs dans une lettre, un mot, une page». Se tournant alors vers Bernard Delattre, il poursuivit «Le façonnage, c’est ton métier ! Et là aussi que d’évolution ! Tu étais celui qui accompagnait mon père pour les livraisons. Il faut dire que dans son break, avec ta petite taille, il y avait toujours une place pour toi entre deux paquets». Enfin, s'adressant à Jean Derenoncourt, «Tu t’es formé à l’Offset et après un séjour au pays des tulipes, tu as pris en main la conduite de ce bijou que tu as toujours chéri, "ta machine". Vingt ans ans de vie commune, ça ne s’oublie pas, et gare à ceux qui n’en prenaient pas soins». La cérémonie s'acheva dans la bonne humeur, par une remise de cadeaux et un verre de l'amitié, Etienne Havet souhaitant à ses désormais anciens collaborateurs «une longue vie heureuse au milieu de ceux qui vous sont chers».

Plus d'articles sur les chaînes :

Pas-de-Calais
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise