Dernière minute : la Socpresse annule l'achat de 3 rotatives

Elles étaient destinées à imprimer «La Tribune-Le Progrès» à Saint-Etienne, ainsi que «le Dauphiné libéré» à Veurey (Isère).

Cette annonce a été faite par le président de l'entreprise, Yves de Chaisemartin, aux salariés du groupe. La raison de cette annulation est simple : le groupe «n'a plus les moyens de réaliser ces investissements» (80 millions d'euros), des investissements faits il y a deux ans, bien avant la reprise du groupe par l'avionneur Dassault. Petit souci : l'une des 3 rotatives Heidelberg en question est prête à être installée sur le site de Saint Etienne, site dont les locaux ont été agrandis pour l'occasion. Yves de Chaisemartin a en outre indiqué au sujet de cette unité, qu'une partie de ses salariés devrait accepter son transfert à Chassieu (69), et qu'elle ne pourrait continuer à fonctionner qu'en réintégrant dans le groupe l'impression de «Paris Turf».

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...