Les employés du secteur de l'industrie graphique et des médias suisses en colère!

Près de 300 syndicalistes ont protesté à Berne pour obtenir des salaires plus élevés dans la convention collective de travail. Ils ont fait planer la menace d'une grève.

Les manifestants ont réservé un accueil surprise à la délégation de Viscom, l'organisation des employeurs du secteur graphique suisse, peu avant le début de la sixième séance de négociations de la CCT. Les discussions entre syndicats et employeurs sont au point mort depuis plusieurs semaines. Les syndicats syna et Comedia préviennent que si aucune percée substantielle ne se dessine dans leurs revendications sur les salaires, l'égalité et la protection contre les licenciements, ils «passeront à l'offensive». Ils annoncent «un été caniculaire». Les syndicats n'accepteront pas de salaires en-dessous de 3500 francs et exigent une hausse de tous les salaires minimaux, ont indiqué leurs responsables. Viscom refuse en outre d'introduire un délai d'annonce de trois mois avant chaque licenciement économique pour des raisons de cherté. La CCT de l'industrie graphique suisse expire à fin avril. Autre cheval de bataille des syndicats, la convention collective des journalistes alémaniques et tessinois qui expire à fin juillet. Les négociations pour l'élaboration d'un nouveau contrat ont été interrompues en mars, les éditeurs demandant une pause de réflexion.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...