Rapprochement entre la fédération française de l'imprimerie et la chambre syndicale de la reliure-brochure

Lundi dernier, les deux organisation professionnelles françaises, la FICG et le CSNRBD, ont présenté l'objectif de cette alliance.

Depuis des années déjà, les deux organisations patronales collaboraient de façon étroite sur les grands dossiers de la profession. Avec cette alliance, elles entendent désormais aller plus loin et optimiser leurs démarches, par le biais notamment d'un comité de liaison. Pour Guy Beaufort, président de la CSNRBD, cet accord de stratégie d'alliance, qui laisse "toute autonomie de décision à chacune des deux organisations quant à leurs spécificités conventionnelles, notamment en matière de négociations sur les salaires et les classifications", a pour but de répondre aux grands enjeux auxquels est confrontée la branche dans son ensemble. Dans ce but, il lui apparaît nécessaire que l'ensemble des acteurs s'engagent dans une démarche concertée. Notamment en matière de promotion de la branche, de valorisation de ses savoir-faire, de défense des intérêts des entreprises et de développement et de mise en place d'outils de formation adaptés. Pour Jacques Chirat, président de la FICG, "prendre acte que la filière graphique est une et indivisible, c'est anticiper les mutations industrielles qui affectent ses modes opératoires et recomposent ses compétences. (...) c'est prendre conscience qu'un segment où la part de main d'oeuvre peut représenter jusqu'à 70% de sa valeur ajoutée est un segment vulnérable qu'il convient de consolider en l'adossant à une stratégie visant à conforter toutes les composantes de la chaîne". Si chacune des deux organisation conserve ses prérogatives en matière de gestion des accords nationaux, la CSNRBD rejoindra d'ici quelques semaines les locaux de la FICG, situés boulevard Saint Marcel à Paris, afin de mutualiser leurs services centraux et de support.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...