Macromedia annonce ses résultats pour le quatrième trimestre de l’année fiscale 2004

Le chiffre d’affaires pour l’année 2004 s’élève à 369,8 millions de dollars, soit une augmentation de 10 pour cent en comparaison du chiffre d’affaires de 336,9 millions de dollars enregistré pour l’année fiscale 2003.

« Macromedia propose des expériences numériques et je suis particulièrement satisfait que nous ayons pu élargir la portée de nos produits pour mieux répondre aux besoins des utilisateurs et des entreprises, en plus des designers et des développeurs, » précise Rob Burgess, PDG de Macromedia. « L’apport de solutions indispensables à ces trois marchés clés devrait continuer d’augmenter nos résultats financiers et d’améliorer les expériences numériques pour des millions d’utilisateurs que nous n’avons pas encore atteints aujourd’hui. » Le bénéfice net, pour le quatrième trimestre de l’année fiscale 2004, s’élève à 14,7 millions de dollars, soit 0,20 dollars par action, en comparaison du bénéfice net de 6,9 millions de dollars, soit 0,11 dollars par action, pour le même trimestre de l’exercice précédent. Le bénéfice net pro forma, pour la période de trois mois se terminant au 31 mars 2004 , s’élève à 15,7 millions de dollars, soit 0,22 dollars par action, en comparaison du bénéfice net pro forma de 8,4 millions de dollars, soit 0,13 dollars par action, pour le même trimestre de l’exercice précédent. Le bénéfice net, pour l’année se terminant au 31 mars 2004, s’élève à 41,5 millions de dollars, soit 0,60 dollars par action, en comparaison du bénéfice net de 1,6 millions de dollars, soit 0,03 dollars par action, pour l’année fiscale précédente. Le bénéfice net pro forma pour l’année fiscale 2004 s’élève à 45,8 millions de dollars, soit 0,66 dollars par action, en comparaison du bénéfice net pro forma de 24,8 millions de dollars, soit 0,40 dollars par action, pour l’année fiscale 2003. Durant le trimestre se terminant au 31 mars 2004, Macromedia a poursuivi ses objectifs sur ses trois principaux marchés : designers et développeurs, utilisateurs en entreprise et consommateurs. Macromedia a répondu aux besoins des designers et des développeurs, son plus important marché, avec de nouvelles solutions de développement et des mises à jour de ses produits MX 2004. La société a : amélioré les performances et la stabilité des produits du Studio MX 2004, introduit Macromedia Flex, un nouveau serveur de présentation et une structure applicative qui permet aux équipes de développement des entreprises de créer des interfaces plus efficaces pour leurs applications vitales, constaté des ventes de Flex au travers de ses canaux de distribution tels que la vente directe, les intégrateurs (Cap Gemini Ernst & Young), et les OEM (Exstream Software), introduit RoboHelp X5, la dernière version du principal outil de développement de systèmes d’aide, en janvier sous la marque Macromedia, suite à l'acquisition de eHelp Corporation en décembre 2003. Les solutions pour les utilisateurs en entreprise ont intensifié leur présence et leurs possibilités durant ce trimestre. Macromedia a: introduit une nouvelle version de Macromedia Breeze, qui définit non seulement une nouvelle norme de conférence sur le web, mais qui débute également une nouvelle ère de communication sur le web, continué d'augmenter les ventes de Breeze, en ajoutant plus de 100 nouveaux clients ce trimestre, constaté que Contribute est le produit le plus rapidement adopté dans l’histoire de Macromedia, avec plus de 180 000 utilisateurs. Plus de 50 000 unités ont déjà été vendues à des utilisateurs du marché de la formation, un segment clé de Contribute. Des progrès ont également réalisé sur le marché des consommateurs ce trimestre, avec l’accélération des résultats dans le domaine des appareils mobiles. Macromedia a : signé des accords avec de nouveaux partenaires, dont Samsung qui intègrera Macromedia Flash sur sa série de boîtiers pour téléviseurs Samsung Electronics SMT-7000, dévoilé sa nouvelle technologie Macromedia FlashCast pour le système d’exploitation Symbian lors de la conférence 3GSM World Congress, solidifié sa stratégie mobile pour donner vie au marché mobile grâce à l'interactivité, avec l’arrivée de Juha Christensen au poste de président des appareils mobiles.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...