Synthèse des grandes tendances de la Drupa 2004 par Pascale Ginguené

Annoncée comme la Drupa du JDF, la dernière mouture fut surtout la « foire » aux flux et aux CTPs !

Le JDF était présent bien sûr, sur beaucoup de stands, mais la perplexité restait encore de mise chez une grande partie des visiteurs qui n’avaient pas vraiment bien compris de quoi il s’agissait… « Pouvez-vous me montrer du JDF ? », était une question souvent entendue par les exposants. Mais le JDF n’est pas un produit, c’est un format de fichier au même titre que le PDF. C’est donc un moyen de dialoguer entre des matériels et des logiciels, pas vraiment palpable n’est-ce pas ? Alors, un peu prématuré ? Gageons que 2008 sera vraiment la Drupa JDF. D’ailleurs, rappelez-vous, le PDF a mis presque 10 ans avant de s’imposer et d’être compris par tous… Flux et CTPs pour tous étaient eux vraiment partout. Avec des prix d’appel à partir de 5.000 euros (bien sûr dans des configurations minimales), j’ai moi-même passé 4 jours complets à ne voir que des solutions de flux : automatisation, contrôles, etc., venant de tout pays : Canada, Pologne, Chine, Danemark et encore bien d’autres. Il en existe désormais pour toutes les bourses. Tous les grands constructeurs avaient d’ailleurs préparé des versions « light » de leurs solutions, afin de pouvoir être concurrentiels sur les produits « entrée de gamme ». Que ce soit pour les flux ou les CTPs, le choix devient ainsi plus difficile que jamais, l’offre se concentrant sur les petites et moyennes solutions. Et si l’imprimeur de 10 ou 20 personnes peut maintenant s’offrir un CTP accompagné d’un flux ad’hoc, il n’en demeure pas moins qu’une analyse précise des besoins et des solutions existantes est indispensable, au risque de faire quelques erreurs de choix. Alors soyez vigilants, et ne succombez pas trop vite à l’appel des sirènes ! Une amie qui vous veut du bien…  

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...