Papier : le feuilleton Portucel continue

Rappel du dernier épisode : Semapa avait été contraint, par les autorités boursières, de lancer une OPA sur 70% du capital du papetier majoritairement contrôlé par l'Etat portugais.

Dernier rebondissement, l'Etat portugais vient d'annoncer qu'il ne cèderait pas les 26% de capital qu'il possède encore, via la Sonae, dans Portucel. "Le gouvernement va maintenir la position exprimée dans le décret de loi sur la privatisation de Portucel", a ainsi déclaré un responsable du ministère des Finances. L'Etat ne souhaitant pas vendre ses parts, le coût final de l'opération sur 44% seulement du capital sera ramené à 523 millions d'euros pour Semapa. Une bonne nouvelle sans doute pour le cimentier...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...