Droit à l'image : Caroline de Monaco gagne contre la presse allemande

Une décision de justice européenne permet à la princesse d'interdire la publication de photos à caractère privé.

Branle bas de combat dans les rédactions allemandes, pas encore habituées à la réglementation qui sévit déjà en France : la semaine dernière, pas moins de 60 rédacteurs en chef de titres allemands ont signé une pétition dans laquelle ils demandent au Chancelier Schröder "d'arrêter la censure". Sans grand succès toutefois. L'objet du litige réside dans un arrêt de la Cour de Justice Européenne du 24 Juin dernier, rendu après des années de procédure et qui interdit désormais en Allemagne, la publication de photos "volées", sans autorisation des personnes concernées. Une décision qui en Allemagne fait craindre, notamment à la presse populaire, de ne plus pouvoir se lancer dans des démarches d'investigations. La plus grande surprise dans ce dossier vient de l'absence de tout soutien du gouvernement à la presse, qui s'attendait à ce que son ministre de tutelle prenne sa défense. Las, il n'en est rien. Une attitude interprétée par les intéressés tant, comme une démonstration syndrome de la bataille perdue d'avance, que comme un certain ras le bol des politiques quant à l'attitude de la presse populaire locale. Et dans ce domaine, le quotidien Bildzeitung est sans doute allé trop loin en se permettant de photographier le Chancelier se recueillant sur la tombe de son père, soldat de la Wehrmacht mort en Roumanie à la fin de la guerre.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...