Publicité : Havas passe à côté de Grey

L'offre de reprise de la septième agence de publicité mondiale a buté sur une valorisation trop faible.

Grey a donc retenu l'offre du britannique WPP, une offre de 1.5 milliard de dollars en numéraires et en titres. Cette décision est une lourde défaite pour Havas, qui après le ralliement tardif de son premier actionnaire à cette opération, le Groupe Bolloré (qui détient 15% du capital du publicitaire), comptait bien sur ce rachat pour s'imposer comme le 5e. groupe mondial du secteur. Pour ce faire, Havas proposait près de 900 millions d'euros. Si la somme proposée par Havas a sans doute joué en sa défaveur, la solidité du groupe, sa capacité à absorber un concurrent de taille équivalente et les dissensions entre actionnaires n'ont sans doute pas séduit Ed Meyer, le puissant patron de Grey. Dans ce contexte, les analystes restent dubitatifs quant à l'avenir du groupe français. Et ce d'autant plus que les intentions de son premier actionnaire ne sont pas claires : souhaite-t-il s'investir à long terme sur le secteur ou a-t-il réalisé un placement spécultatif qui pourrait se révéler fort rentable en cas d'OPA sur Havas ? Seul, l'avenir le dira.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...