Papier : le ton monte à l'usine Parsons & Whittemore de Saint-Anne Nackawik

Opposés à la fermeture de leur usine par son propriétaire américain, les salariés canadiens en ont brulé l'enseigne.

Cet acte de désespoir intervient après l'annonce brutale de la fermeture de leur site la semaine dernière, annonce qui a pris de court les syndicats. De même, la proposition du groupe Parsons & Whittemore au gouvernement du Nouveau-Brunswick, de racheter l'usine pour éviter sa fermeture a très mal était prise. Lors d'une conférencede presse sur ce dossier brulant, le premier ministre Lord a déclaré : "Le gouvernement ne va pas commencer à opérer une entreprise comme celle-là. Ce n'est pas l'expertise du gouvernement provincial et ce n'est pas la solution. Nous allons travailler avec la communauté, avec les travailleurs, afin de voir si on peut trouver un acheteur".

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...