BASF s'investit et investit dans le papier électronique

Le chimiste allemand a décidé de se lancer dans le développement d’applications de papier électronique en couleur.

BASF Future Business GmbH (Ludwigshafen, Allemagne) et SiPix Technology Inc. (Taipeh, Taiwan) ont signé le mardi 21 septembre 2004, à Taipeh, un accord de coopération portant sur le développement d’applications de papier électronique en couleur. BASF développera les substances colorantes nécessaires à la fabrication des écrans pouvant être utilisés comme étiquettes de prix, panneaux publicitaires, livres, journaux ou magazines. Parallèlement, BASF Future Business a pris une participation dans SiPix et se trouve donc désormais associé à la réussite économique des médias électroniques. L’étiquette électronique est l’une des premières applications du papier électronique qui doivent être introduites sur le marché. Elle constitue une alternative aux étiquettes en papier des rayons de supermarchés. Elle se compose d’un écran électronique, d’une source d’énergie et d’un récepteur radio relié à un ordinateur central. Avantages de l’étiquette électronique outre le fait de pouvoir la modifier sans recours à une intervention manuelle : une consommation d’énergie très faible, une excellente lisibilité grâce à un angle de vue très large, une durée de vie d’environ six ans. « Nous pensons que les applications de papier électronique atteindront un chiffre d’affaires potentiel de 500 millions d’euros dans les dix ans à venir », explique Markus Kropp, directeur commercial de BASF Future Business. « L’étiquette électronique va nous permettre d’entrer sur le marché très prometteur du e-paper : journaux, magazines et livres électroniques, cartes à circuit intégré (smart cards). Grâce à cette coopération avec SiPix, nous renforçons aussi nos activités sur le marché en pleine croissance de l’électronique ». « Avec BASF, nous avons gagné un partenaire dont la formidable expertise dans le domaine des substances colorantes nous garantit le succès économique », a affirmé C.S. Ho, président directeur-général de SiPix, lors de la signature du contrat. « Nous sommes convaincus que nous parviendrons ensemble à imposer le papier électronique sur le marché ». Dans le cadre de cette coopération, BASF développera des substances colorantes qui mettront de la couleur dans les actuels écrans noir et blanc. Les écrans électroniques fonctionnent selon le principe de l’électrophorèse, d’où l’appellation d’écrans électrophorétiques : un mélange de particules colorantes est soumis à un champ électrique ; selon qu’elles sont chargées positivement ou négativement, ces particules apparaissent ou non sur l’écran et chaque pixel peut apparaître sur la surface de l’écran, en blanc ou en couleur. SiPix est une start-up spécialisée dans le développement et la fabrication d’applications de papier électronique. Elle a été fondée aux Etats-Unis en 1999 par plusieurs scientifiques et ingénieurs. SiPix est la première entreprise ayant développé un papier électronique compatible avec différents écrans et dont la taille, la forme et la résolution peuvent être adaptées. Elle emploie aujourd’hui 120 collaborateurs aux USA et en Asie. Son siège se trouve à Taipeh. BASF Future Business est une filiale à 100% de BASF qui a été fondée en 2001 et dont la mission est d’élargir le champ de BASF à des activités nouvelles ayant des taux de croissance supérieurs à la moyenne : nouveaux matériaux, nouvelles technologies et solutions systèmes en rapport avec la chimie. BASF Future Business peut confier des missions de recherche aux unités de R&D de BASF ou coopérer avec des start-up, des partenaires industriels, des universités et grandes écoles ou des clients potentiels. Elle peut aussi participer directement ou par l’intermédiaire de sociétés conjointes à ces projets ou les financer à travers sa filiale BASF Venture Capital GmbH.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...