Plan d'économie de 24 millions de dollars chez Creo

La société canadienne confirme son orientation stratégique.

Ce programme est destiné à rationaliser l’exploitation, améliorer la position concurrentielle de la société sur le plan des coûts et fournir une assise financière stable favorisant la croissance des bénéfices. Ce programme implique quelque 200 suppressions de postes dans le monde, soit 5 pour cent de l’ensemble des effectifs, y compris les 60 postes déjà annoncés en août. Ce programme réduira les dépenses à concurrence d’un montant annuel récurrent de l’ordre de 24 millions de dollars à compter du troisième trimestre fiscal 2005 ; ce qui devrait réduire dans la même mesure à la fois les charges d’exploitation et le coût des produits vendus. La société estime le coût total avant impôts du programme à quelque 6 millions de dollars, y compris les 3 millions de dollars de charges engagées pour les actions préliminaires annoncées en août, le tout imputé sur le quatrième trimestre fiscal clos le 30 septembre 2004. L’impact de ces charges sera approximativement de 9 cents par action diluée après impôts. Les charges précitées tiennent compte : * des frais de restructuration s’élevant approximativement à 4 millions de dollars et résultant de la réorganisation des activités menée sur le continent américain, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique ; et * des indemnités de licenciement d’un montant approximatif de 2 millions de dollars résultant de la réduction des effectifs opérée à l’échelle mondiale. Amos MICHELSON, président-directeur général de Creo, a déclaré « Nous nous sommes engagés à créer de la valeur pour l’actionnaire et à améliorer la rentabilité de notre cœur de métier, avec le déploiement de la stratégie axée sur les médias numériques annoncée il y a un an. Nous avons examiné de manière systématique toutes les facettes de notre activité tant au niveau des dépenses que des recettes. Il en découle la mise en place de toute une série d’initiatives qui dégageront des bénéfices accrus au cours de l’exercice fiscal 2005. » M. MICHELSON ajoute : « Lors de l’exercice fiscal 2004, nous avons démontré notre capacité à gérer la demande de consommables et à fournir des plaques thermiques de première qualité. Nous sommes devenus le quatrième vendeur de plaques thermiques en ordre d’importance dans le monde. Ceci dit, nous n’avons pas atteint le résultat que nous escomptions voir apparaître cette année au bilan. Pour l’exercice fiscal 2005, nous prévoyons de maintenir la même croissance du chiffre d’affaires en augmentant une fois encore les recettes générées par les consommables de plus de 50 pour cent. Plus important, nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour tenir nos promesses en matière de résultats. Les mesures annoncées aujourd’hui nous permettront de réaliser un bénéfice trimestriel avant impôts d’au moins huit pour cent dès le quatrième trimestre fiscal 2005. » Perspectives Les perspectives revues de Creo pour le quatrième trimestre de l’exercice qui sera clos le 30.09.04 sont les suivantes : * Chiffre d’affaires entre 164 et 166 millions de dollars. * Charges de restructuration s’élevant approximativement à 9 cents par action diluée, soit une augmentation de 4 cents par action diluée pour les activités supplémentaires entreprises depuis l’annonce, le 4 août, d’une estimation de 5 cents par action diluée . La société prévoit toujours de dégager 1 cent par action à la suite de l’amortissement du goodwill. Perspectives de Creo pour le quatrième trimestre de l’exercice qui sera clos le 31 décembre 2004 : Chiffre d’affaires entre 164 et 171 millions de dollars. Ces prévisions sont basées sur les taux de change applicables au 27 septembre 2004. Tous les montants sont exprimés en dollars U.S., et sauf indication contraire, sont calculés conformément aux principes comptables généralement reconnus au Canada (PCGR).

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...