Confidentiel : PrintAlliance intéressé par Rotofrance Impression (77)

Pierre Richard (Sego), co-fondateur de PrintAlliance, nous confirme avoir rencontré le management de l'imprimerie francilienne actuellement détenue par le Groupe Eppe avec Michel Lachaze (Agir Graphic).

Cette rencontre intervient alors que Maury, puis Quebecor World ont fait une proposition de rachat de Rotofrance à Roland Eppe. Des propositions qui ne sont pas anodines car elles permettraient à ces deux intervenants de conforter leur position sur le marché de la rotative offset et de distancer pour longtemps leurs autres compétiteurs. Pour Quebecor World, cette acquisition serait de plus le signe indéniable du maintien de l'entreprise sur ce marché en France. Car des rumeurs persistantes courent au sujet de son éventuel recentrage sur l'hélio. Dans ce contexte, l'intérêt de PrintAlliance pour Rotofrance pourrait changer la donne.

Pierre Richard (Sego - PrintAlliance) : "Michel Lachaze et moi même avons rencontré le management de RotoFrance et Roland Eppe".

Une telle reprise, si elle se faisait, renforcerait de facto l'alliance Sego-Agir Graphic sur le marché et pourrait pousser Quebecor à prendre une décision rapide quant au devenir de son activité rotative offset en France. Dans le cadre d'une contre-proposition, PrintAlliance semble pouvoir compter sur l'appui du management de Rotofrance, management qui souhaiterait appuyer un LBO sur un partenaire reconnu. A ce sujet, Michel Lachaze nous a déclaré "Dans ce dossier, on ne fera rien contre les cadres" (de Rotofrance - ndlr).

Michel Lachaze (Agir Graphic - PrintAlliance) :"Cette démarche répond tout à fait aux ambitions de PrintAlliance"

Quant au montant de l'offre faite par Quebecor à Roland Eppe, Michel Lachaze a tenu à préciser :" Le niveau de l'offre de Quebecor n'est pas un problème en soi. Nos machines sont financées et nous allons aborder une phase de renouvellement de parc. On peut tout à fait imaginer transférer ces investissements sur une reprise", concluant : "En tout état de cause, cette démarche répond tout à fait aux ambitions de PrintAlliance".

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...