Sondage exclusif : pour les imprimeurs, l'éco-taxe accélèrera les délocalisations

C'est l'un des enseignements du sondage en ligne effectué par GraphiLine du 29 Novembre au 5 Décembre et auquel 374 professionnels des Arts Graphiques ont répondu.

Rappelons que ce projet d'éco-taxe sur les imprimés non adressés/sollicité a été initié par l'Association des Maires de France (AMF). Cette taxe d'environ 150 euros la tonne aurait pour objectif d'aider à financer les coûts de collecte des imprimés supportés par les collectivités locales. En parallèle à cette démarche, le gouvernement a lancé l'opération STOP-PUB, des stickers destinés au grand public et qui collés sur une boîte aux lettres ont pour objectif de refuser tout dépôt d'imprimé non sollicité. Depuis lors, une campagne vigoureuse stigmatise l'imprimé, le ravalant au rang de simple déchêt. Dans ce contexte, que pensent les professionnels du secteur des Arts Graphiques de cette mesure et de ses implications possibles sur leur activité ? Au vu des réponses, leur opinion est claire : près de 80% des sondés pensent qu'elle aura pour principale conséquence une baisse des tonnages imprimés en France et qu'elle incitera les donneurs d'ordres à délocaliser leurs achats afin de contenir toute hausse de leurs budgets. Elément inquiétant pour le maillage industriel de notre pays, 60% pensent qu'elle incitera les imprimeurs français à délocaliser leurs usines, délocalisations qui pourraient passer par des créations ex-nihilo de structures, la prise de participations dans des opérateurs étrangers ou la signature de partenariats (cf notre article sur la Pologne). Point d'orgue du sondage, l'inquiétude des professionnels du secteur en matière d'emploi : 70% des sondés pensent en effet que cette mesure entraînera des licenciements. Devant ces résultats très inquiétants, une question demeure : l'Association des Maires de France (AMF) imagine t-elle seulement les conséquences que pourrait entraîner concrètement cette nouvelle taxe au niveau des communes en matière de hausse du chômage local, de baisse de la taxe professionnelle collectée et de désertification industrielle ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...