Social : tensions sociales chez le papetier M-Real à Alizay

Lundi, les salariés de cette papeterie située en Normandie, dans la vallée de la Seine, ont stoppé le travail afin de protester contre le plan de réorganisation présenté par la direction du site.

En question, le plan de réorganisation de la production du bloc 3 de l'usine, bloc dédié au lavage, au blanchiment et à la cuisson de la pâte à papier. Un plan qui prévoit la suppression de 6 poste et qui, pour les syndicats, aurait des répercussions, notamment en termes de sécurité et de charge de travail individuelle. A mercredi, les salariés du Bloc 3 de l'usine sont toujours en grève et en négociation avec la direction, ce dans un climat tendu. La direction de l'usine ayant été condamnée l'an dernier par la cour d'Appel des Affaires Sociales de Rouen, pour une affaire de congés payés non donnés. Une affaire qui concernait quand même 149 salariés. Anciennement détenue par le papetier suédois MoDo, la papeterie d'Alizay est désormais filiale du conglomérat finlandais M-Real. Elle produit tous les ans 300,000 tonnes de pâte à papier chimique et 275,000 tonnes de papier offset.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...