L'EFPG certifiée ISO 9001 version 2000

L'EFPG est l'une des toutes premières écoles d'ingénieurs à avoir reçu une telle certification.

L'École Française de Papeterie et des Industries Graphiques (EFPG) vient d’obtenir la certification ISO 9001, version 2000, délivrée par le comité de direction de Moody en février 2005. Située au coeur des Alpes, l'EFPG, école d'ingénieurs de l'Institut National Polytechnique de Grenoble (INPG) forme les futurs cadres de la papeterie, de la transformation des papiers et cartons, et de l'imprimerie. Seule école d'ingénieurs dans ces domaines industriels, elle propose à ses diplômés des carrières très motivantes en France comme à l’international et entretient des liens très étroits avec ces secteurs puisque 25% de ses diplômés deviennent directeurs de sites, directeurs généraux ou PDG. Elle héberge également un laboratoire de recherche, le Laboratoire de Génie des Procédés Papetiers (LGP2), laboratoire associé au CNRS, ainsi qu'un Centre de Formation d'Apprentis (CFA). La démarche d'amélioration continue, mise en place en septembre 2003, a pour objectif d'améliorer le fonctionnement interne de l'EFPG afin d’une part de garantir que la formation reçue par les élèves ingénieurs répond aux exigences du monde industriel et d’autre part d’assurer des prestations de qualité auprès de ses partenaires industriels. En choisissant un référentiel très bien implanté dans les industries papetières, graphiques et de la transformation, l'EFPG a ainsi marqué sa volonté de mieux préparer ses étudiants à s’intégrer dans un environnement professionnel où l’amélioration permanente est la règle et d’être reconnue au niveau international. Grâce à l’accompagnement d’un consultant, l’EFPG a rapidement pu constater les bénéfices d’un système de management reposant sur la conduite et l’évaluation de projets stratégiques. En impliquant une grande partie du personnel, cette démarche d’amélioration a impulsé un profond changement de culture nécessitant quelques efforts de la part de chacun.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...