Punch Graphix, la filiale graphique de Punch, réussit son introduction en bourse

La première cotation des actions est prévue pour le 26 mai 2005.

Punch International ('Punch') annonce que la période de souscription pour l’introduction en bourse de sa filiale graphique Punch Graphix plc ('Punch Graphix') sur l’AIM (Alternative Investment Market) du London Stock Exchange s’est clôturée avec succès. Par le biais d’un placement institutionnel, Punch Graphix acquiert un nouveau capital brut de 20,61 millions de livres sterling (30 millions d’euros). Quelque 21 027 551 actions ordinaires sont émises à cet effet, au prix de 98 pence par action. Au total, 102 829 220 actions ordinaires sont émises. Lors de la première cotation, prévue pour le 26 mai, la capitalisation de marché de Punch Graphix s’élèvera à 100,8 millions de livres sterling (146,7 millions d’euros) et la valeur d'entreprise ('enterprise value') est estimée à 120,7 millions de livres sterling (175,7 millions d’euros). Le symbole Ticker sera 'PGX'. Punch Graphix plc, constituée le 25 mars dernier, regroupe les activités de l’ancienne division Graphic Solutions de Punch, c’est-à-dire Xeikon (impression couleur numérique), basysPrint (prépresse Computer-To-conventional-Plate) et Strobbe Graphics (prépresse Computer-to-Plate). Punch a vendu 29 507 461 actions ordinaires au prix de placement, pour un montant total de 29,8 millions de livres sterling (42,1 millions d'euros), et détiendra encore plus de 49 % des actions de Punch Graphix après l’opération. Sur la vente de son paquet d’actions, Punch a réalisé une plus-value d'approximativement 20 millions d'euros. « Nous nous félicitons d’avoir réussi à collecter non moins de 72 millions d’euros dans un marché difficile », dit Guido Dumarey, Chief Executive Officer de Punch. « Actuellement, la capitalisation de marché de la seule Punch Graphix est déjà supérieure de plus de 30 % à celle de l’ensemble du groupe Punch. Cela prouve que nous avons eu raison d’autonomiser la division graphique, mais montre aussi que le groupe Punch est nettement sous-évalué. Les activités graphiques ne représentent en effet que la moitié du groupe. Grâce à ce financement réussi, Punch Graphix pourra croître en toute autonomie et de manière adéquate. Nos filiales graphiques ont déjà largement gagné leurs galons mais nous croyons qu’il reste un potentiel considérable. Et il en va de même bien sûr pour les autres entités opérationnelles de notre groupe. Nous sommes donc convaincus que cette transaction profitera aussi à nos investisseurs sur Euronext. »

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...