Benchmark : les stratégies bureautique divergent à travers l'Europe

Une étude VNU / Xerox révèle de grandes différences dans la façon dont les entreprises travaillent à l’échelle européenne.

Une étude européenne majeure réalisée par VNU en partenariat avec le spécialiste des services et technologies Xerox, démontre qu’il existe des différences majeures entre chaque pays en termes de fonctionnement au sein des bureaux. Une enquête menée auprès de 1 236 sociétés à travers l’Europe, montre que les équipements utilisés par les entreprises, la façon dont elles les acquièrent et l’approche qu’elles ont de leur exploitation, diffèrent infiniment d’un pays à l’autre. Les différences sont particulièrement marquées entre le Nord et le Sud de l’Europe. L’enquête constate par exemple, que, de tous les Européens, les Italiens semblent être ceux qui accordent le plus d’importance aux documents. 95 % des sociétés italiennes interrogées sont particulièrement attentives au coût d’achat initial d’un Système de Production de Document (SPD), contre seulement 74 % des entreprises allemandes. De même en Italie, près de 9 sociétés sur 10 mesurent le coût des consommables et 85 % celui de la maintenance. Comparativement aux Pays-Bas, seules 40 % des sociétés, soit moins de la moitié, surveillent les coûts des consommables et 56 % ceux de maintenance. Les sociétés hollandaises font en revanche partie des plus avancées en termes d’équipements achetés. 9 sociétés sur 10 affirment en effet qu’elles possèdent au moins un système multifonctions associant télécopie et impression en une seule machine, tandis que moins de la moitié des entreprises espagnoles (43 %) ont adopté cette technologie. Cependant, les sociétés espagnoles sont beaucoup plus scrupuleuses lorsqu’il convient de mesurer le coût du support informatique : 65 % des e ntreprises interrogées y ont recours, pour seulement 32 % des sociétés hollandaises. Les Hollandais s’intéressent beaucoup plus à la mesure des coûts de l’infrastructure informatique en place (56 %), que les Allemands (24 %) qui, dans l’ensemble, montrent relativement peu d’intérêt pour le sujet en général. Pour Cees van Doorn, Senior Vice President et General Manager – Xerox Office Group Europe, « Les résultats de cette enquête montrent des différences intéressantes, parfois surprenantes, dans l’attitude des pays européens vis à vis des équipements de bureau, en particulier entre le nord et le sud de l’Europe. Cela démontre que pour des acteurs tels que Xerox, à la fois constructeur d’imprimantes, fournisseur de support informatique, et prestataire de services, il est nécessaire de considérer avec attention les comportements d’achat de chaque marché adressé. »

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...