Isabelle Pouzet, co-organisatrice de la conférence sur Le pilotage du changement dans les Industries Graphiques

Isabelle POUZET dirige le Cabinet MORIGANE LVMI. Elle co-organise cette conférence qui aura lieu à l'Ecole Estienne avec l’UIG.

Graphiline : Comment vous est venue cette idée de collaboration avec l’UIG sur ce sujet précisément ?

Isabelle Pouzet : Tout d’abord c’est lors d’une rencontre avec Philippe Queynec lors d’Intergraphic 2005 qu’a germé l’idée d’organiser une telle conférence. Pourquoi ?… et bien parce que mon métier est d’accompagner les Entreprises dans des changements profonds, cad en termes de stratégie, d’organisation et de Management et que les préoccupations de Philippe Queynec (via le SICOGIF ou l’UIG) étaient précisément sur les axes prioritaires de la conduite du changement au sein des Industries Graphiques. A ce titre il dirigeait un groupe de travail réunissant des Chefs d’Entreprises qui a donné lieu à un livre blanc qui sera d’ailleurs remis aux participants lors de la conférence du 7 juillet.

Graphiline : Vous venez de nous expliquer le pourquoi, pourriez-vous nous préciser quel est l’esprit de cette conférence ?

Isabelle Pouzet : Sortir des sentiers battus !… Beaucoup de dirigeants ou d’experts croient que le changement rime essentiellement avec investissements matériels, stratégie et moyens financiers…. La réalité est tout autre. Le changement repose essentiellement sur l’immatériel. Le changement c’est la vie, il n’y a rien de plus humain que le changement. Un ordinateur, une machine en général ne change pas sans la main de l’homme. Remettre l’homme au cœur du changement sera le fil conducteur que nous illustrerons par des témoignages concrets. Ceux de Chefs d’Entreprises qui ont accepté avec générosité de venir présenter et partager leurs expériences personnelles, celles qu’ils ont vécues en pilotant le changement dans leur Entreprise. Ils nous diront toutes les découvertes, toutes les difficultés qu’ils ont pu rencontrer à l’occasion de ces changements, mais aussi les opportunités et les réussites qu’ils ont pu vivre.

Graphiline : Quand on parle de changement ne parle-t-on pas avant tout de Management ?

Isabelle Pouzet : Oui bien sûr, de Management , surtout de Leadership…qui ne commence pas seulement par une intuition. Il commence quand une personne en amène d’autres à prendre en compte la réalité pour réagir à ses implications. Les entreprises qui ont conduit le changement ont connu autant de problèmes que les entreprises qui n’en n’ont pas fait mais elles ont réagi différemment. Elles ont fait face à la réalité de la situation, ce qui leur a permis d’en ressortir renforcées.

Graphiline : Finalement quels sont les enjeux du changement ?

Isabelle Pouzet : La performance dans la durée. Le changement n’est pas une finalité, c’est une nécessité. Seules les entreprises qui s’y sont engagées ont pu réussir là ou les autres se sont arrêtées. Quand on regarde les plus beaux succès des Entreprises quels que soient les marchés, ce ne sont pas celles qui travaillent sur les marchés les plus dynamiques qui ressortent, ce sont celles qui ont su mobiliser les forces intérieures de l’organisation dans une conviction de réussite tout en ayant le courage et la lucidité d’affronter la réalité. En ce sens les Industries Graphiques m’attirent beaucoup. La performance ne vient pas du Marché, elle ne peut venir que des équipes et de leur capacité à inventer leur avenir.

Graphiline : Est-ce à la portée de tout le monde de conduire le changement ?

Isabelle Pouzet : Oui, mais cela requiert deux qualités apparemment paradoxales, qui sont essentielles et que l’on retrouve chez tous les chefs d’entreprises qui ont conduit à la performance dans la durée : Ils sont profondément humbles et passionnément déterminés. Et comme toute chose, on est au départ plus ou moins doué mais cela s’apprend et c’est une question de travail…sur soi !

Graphiline : Un dernière question, comment pourriez-vous expliquer votre métier ?

Isabelle Pouzet : Mon métier est celui du passeur, celui ou celle qui permet d’atteindre une autre rive, qui permet de faire naître un nouveau projet, un devenir, … un peu comme une sage femme. En d’autres termes il consiste à accompagner et à guider une personne ou une équipes avec force bienveillance sur leur cheminement du connu vers l’inconnu. C’est très proche de la maïeutique car cela consiste à aider les individus à exprimer les potentiels et les possibles qu’ils portent en eux.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...