Les indiens Innus sauvent leur forêt de la voracité d'un papetier

La justice québécoise vient de leur donner raison.

Depuis l'automne dernier, le peuple autonome québécois luttait en justice afin de défendre ses droits et empêcher l'exploitation de ses forêts par le groupe papetier Kruger.

Dans ce combat inégal, une tribu indienne contre une multinationale appuyée par le gouvernement québécois, c'est finalement le pot de terre qui a gagné.

Il faut dire que l'enjeu était de taille : la protection d'un ilôt de 2000 km2, terre sacrée indienne et, qui plus est, havre de l'une des dernières forêts boréales du Québec. 

Des arguments peu économiques somme toute mais qui ont su convaincre les très honorables juges de la Cour supérieure du Québec.

Un jugement exemplaire qui sonne comme un sérieux avertissement pour le gouvernement québécois qui, en 1997, avait accordé des droits d'exploitation au papetier, sans se souciers du fait que les terres concernées appartenait aux Innus.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...