Agfa-Gevaert publie ses résultats pour le 2e trimestre

Le chiffre d'affaires et le bénéfice net réalisés par Agfa au second trimestre ont été améliorés par rapport aux trois premiers mois de 2005, et ce en dépit du climat difficile ayant régné sur certains de nos principaux marchés.

Graphic Systems a enregistré une forte croissance en volume tandis que l'environnement commercial de HealthCare est resté quant à lui moins favorable que prévu, en particulier aux Etats-Unis. Les résultats ont été inférieurs aux attentes, en raison principalement de l'érosion des prix et des coûts des matières premières continuant à rester élevés. La société a mis en oeuvre de nouvelles mesures de réduction des coûts qui dégageront des économies de 40 millions d'euros en fin d'année. Résultats du deuxième trimestre A la suite des changements intervenus dans le portefeuille, en particulier la cession de Consumer Imaging, les comparaisons avec 2004 sont davantage pertinentes pour les business groups Graphic Systems et HealthCare que pour le groupe Agfa-Gevaert pris dans son ensemble. Au deuxième trimestre 2005, Agfa a fait état d'un chiffre d'affaires de 849 millions d'euros, soit un fléchissement de 15,6 %, par comparaison avec celui du deuxième trimestre 2004 qui s'élevait quant à lui à 1.006 millions d'euros. Si l'on exclut les effets de changes, les acquisitions et les cessions, le chiffre d'affaires a enregistré une hausse de 0,6 %. Le chiffre d'affaires dans les deux business groups précités a continué à pâtir de la baisse des prix, bien que Graphic Systems ait commencé à entrevoir les avantages découlant des mesures spécifiques ayant été prises pour pallier l'érosion des prix. Le bénéfice brut a diminué de 414 millions d'euros au second trimestre 2004 à 316 millions d'euros. La marge bénéficiaire brute a été de 37,2 % contre 41,2 %, celle-ci ayant été affectée par l'augmentation du coût des matières premières et l'érosion des prix plus importante que prévu, spécialement dans la branche HealthCare. Les coûts de vente et les frais généraux d'administration se sont chiffrés à 211 millions d'euros, soit 24,9 % du chiffre d'affaires, contre 256 millions d'euros ou 25,5 % du chiffre d'affaires au second trimestre 2004. Agfa multiplie ses efforts pour réduire ces coûts à 22 % du chiffre d'affaires. Les frais de recherche et de développement ont été de 48 millions d'euros et représentaient 5,7 % du chiffre d'affaires, contre 4,9 % au second trimestre 2004. Les autres produits et charges d'exploitation se sont soldés par une charge nette de 9 millions d'euros au second trimestre 2005. A cours de la même période en 2004, Agfa faisait état d'une charge nette de 475 millions d'euros incluant une perte de 430 millions d'euros résultant de la cession de Consumer Imaging. Le résultat d'exploitation du second trimestre 2005 s'est élevé à 48 millions d'euros. La marge bénéficiaire brute du Groupe a été de 5,7 % par rapport aux 6,4 % atteints au second trimestre 2004. Le résultat hors exploitation, qui inclut les charges financières, s'est élevé à -14 millions d'euros contre -11 millions d'euros au second trimestre 2004. Le résultat avant impôts s'est élevé à 34 millions d'euros, contre -377 millions d'euros au second trimestre 2004. Le résultat net se chiffre à 22 millions d'euros, soit 17 centimes d'euro par titre, contre -255 millions d'euros et -203 centimes d'euro par titre à la même période de 2004. Business Groups Agfa se recentre maintenant totalement sur ses deux activités de base que sont Graphic Systems et HealthCare, chacun de ces business groups bénéficiant d'une position dominante sur le marché et d'une stratégie de croissance clairement définie. Ces deux business groups sont en train d'étendre leurs positions dominantes sur leurs marchés respectifs pour se développer dans de nouvelles activités : le jet d'encre industriel et la technologie de l'informatique de santé. Le chiffre d'affaire réalisé par Graphic Systems a progressé de 8,0 % et a atteint 446 millions d'euros, contre 413 millions d'euros au second trimestre 2004. Abstraction faite des effets de change, des acquisitions et des cessions, le chiffre d'affaires de ce business group a augmenté de 5,0 % en raison d'une croissance en volume substantielle et d'une érosion des prix moindre. L'EBITDA de Graphic Systems avant frais de restructuration et les postes non récurrents a régressé de 18,0 % pour passer de 45,1 millions d'euros au second trimestre 2004 à 37,0 millions d'euros au second trimestre 2005. Cela représente une marge bénéficiaire brute de 8,3 % contre 10,9 % au deuxième trimestre 2004. Le résultat d'exploitation a atteint 13,2 millions d'euros contre 19,8 millions d'euros au second trimestre 2004 et la marge bénéficiaire brute a été de 3,0 % contre 4,8 %. La rentabilité a été affectée par la hausse du prix des matières premières et l'érosion des prix, deux facteurs ayant été partiellement compensés par une diminution des coûts de vente et des frais généraux d'administration. Graphic Systems a continué à appliquer des mesures de réduction des coûts qui donneront lieu à des diminutions supplémentaires des charges d'exploitation dans le second semestre 2005. Agfa a pris d'importantes mesures dans la mise en oeuvre de sa stratégie visant à devenir un leader sur le marché de l'impression industrielle à jet d'encre, en lançant toute une série de systèmes, en s'appuyant sur son imagerie maison, son propre expérience dans le domaine des encres et de l'impression et en misant sur une développement et une fabrication réalisée en association avec d'autres partenaires. La M-Press, développée conjointement avec Thieme, est la première presse hybride à jet d'encre et à UV qui est à la fois complètement automatique et à haut rendement, en associant la polyvalence de l'impression numérique avec la productivité de la sérigraphie pour des applications telles que des bannières, des affiches ou des motifs décoratifs. Agfa a également lancé l'Anapurna 100, imprimante grand format pour des opérations industrielles à jet d'encre de haute qualité et à grand tirage sur des supports à la fois souples et rigides, tels que des posters, des panneaux d'affichage et la signalisation. La Grand Sherpa Universal AM, imprimante à jet d'encre grand format qui imprime des panneaux publicitaires et d'affichage avec les nouvelles encres Agfa à faible teneur en solvants, a également été ajoutée au portefeuille de l'impression à jet d'encre. Dans les systèmes prépresse, le système :Azura à plaques d'impression sans chimies développé par Alfa fin 2004 a été adopté par un nombre de plus en plus grand d'imprimeries commerciales, en particulier aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, et le premier système a été installé en Chine. Agfa a également amélioré sa compétitivité en concluant plusieurs nouveaux contrats importants concernant des systèmes computer-to-plate à laser violet avec des éditeurs de journaux disséminés dans le monde entier. Le chiffre d'affaires de HealthCare est resté pratiquement stable par rapport au second trimestre 2004 et a atteint 359 millions d'euros (2004 : 356 millions d'euros). Si l'on ne tient pas compte des effets des changes et des acquisitions récentes, le chiffre d'affaires a régressé de 6,7 %. Les principales raisons de cette régression sont imputables à l'environnement commercial moins favorable que prévu aux Etats-Unis et à l'érosion accrue des prix. L'EBITDA de HealthCare avant frais de restructuration et les postes non récurrents a été de 54,7 millions d'euros, contre 75,7 millions d'euros au second trimestre 2004, soit une baisse de 27,7 %. Cela représente une marge bénéficiaire brute de 15,2 % par rapport aux 21,3 % atteints au second trimestre 2004. Le résultat d'exploitation a atteint 34,0 millions d'euros contre 53,7 millions d'euros au second trimestre 2004 et la marge bénéficiaire brute a été de 9,5 % contre 15,1 %. La rentabilité de HealthCare a pâti des volumes de vente moins élevés que prévu (particulièrement aux U.S.A.), de l'érosion des prix, des prix élevés des matières premières et également du caractère saisonnier plus prononcé des entreprises ayant été récemment rachetées. Agfa concentre ses efforts dans la recherche d'un moyen permettant de réduire l'érosion des prix et de diminuer les charges d'exploitation du film et de l'impression. Ce business group restructure ses activités en Amérique du Nord en ajustant la taille et les compétences de l'organisation. Au cours du second trimestre, l'acquisition de Heartlab, principal concepteur et fournisseur de réseaux d'imagerie et d'informations cardiologiques, a été conclue pour un montant de 106,6 millions d'euros. Au second trimestre également, Agfa a acheté les actions restantes de Med2Rad, principal développeur et fournisseur de systèmes d'information radiologiques en Italie. Dans le domaine de l'informatique d'entreprise, Agfa a renforcé sa position dominante en remportant 25 hôpitaux dans la région germanophone pour la solution ORBIS/IMPAX spécialisée dans l'informatique médicale en milieu hospitalier. Agfa est en train de développer sa nouvelle plate-forme internationale ORBIS/IMPAX pour la lancer en France, au Benelux et en Italie au deuxième semestre 2005. Pendant le trimestre sous revue, Agfa a signé plusieurs contrats avec des organismes de la santé pour sa solution PACS (Picture Archiving and Communications System) et les systèmes d'information clinique aux U.S.A., au Canada, en Finlande, en Italie, en Espagne, en Australie et au Moyen-Orient. Le United States Air Force's Air Mobility Command a accordé à Agfa le Top Security Clearance pour son IMPAX PACS version 4.5. Agfa lancera également à l'échelle internationale une nouvelle plate-forme PACS et une radiographie informatisée de la nouvelle génération, de même qu'une imagerie cardiovasculaire étendue et un portefeuille de systèmes d'information en Europe dans le second semestre de l'année. Agfa jouera un rôle majeur dans le projet chinois de mammographie Un million de femmes, en équipant la majeure partie des 160 centres de dépistage avec des solutions d'imagerie numérique. Specialty Products recouvre principalement les pellicules cinématographiques, les microfilms et les films pour tests non destructifs. Le chiffre d'affaires de Specialty Products s'est élevé au second trimestre 2005 à 44 millions d'euros et son résultat d'exploitation a été de 1,3 millions d'euros. Résultats du premier semestre En raison des cessions de Consumer Imaging et de the Monotype Corporation en novembre 2004, le chiffre d'affaires d'Agfa a diminué de 14,7 % au premier semestre 2005 par rapport à celui de la même période en 2004 ayant atteint 1.598 millions d'euros. Si l'on exclut les cessions et les acquisitions ainsi que les effets de changes, la diminution a été de 1,0 %. Le chiffre d'affaires de Graphic Systems a augmenté de 5,9 % et s'élève à 846 millions d'euros. Cette tendance positive est principalement due à la forte croissance en volume dans les plaques d'impression numérique et aux efforts déployés pour réduire l'érosion des prix. Le chiffre d'affaires de HealthCare a augmenté de 2,5 % à 664 millions d'euros, à la suite des récentes acquisitions. Si l'on ne tient pas compte des changements intervenus au sein du portefeuille ni du raffermissement de l'euro, le chiffre d'affaires a baissé de 6,0 % en raison des pressions élevées exercées sur les prix et de l'environnement commercial plus faible que prévu, principalement aux Etats-Unis. Le bénéfice brut du Groupe a diminué de 23,3 % et passe de 782 millions d'euros au premier semestre 2004 à 600 millions d'euros au second. La marge bénéficiaire brute a été de 37,5 % contre 41,7 % en 2004, celle-ci ayant été principalement affectée par l'augmentation du coût des matières premières et une érosion des prix plus importante que prévu. Les coûts de vente et les frais généraux d'administration se sont élevés à 408 millions d'euros, soit 25,5 % du chiffre d'affaires, contre 498 millions d'euros, soit 26,6 % du chiffre d'affaires, au premier semestre 2004. Les frais de recherche et de développement ont régressé de 5 %. Ils représentent maintenant 5,9 % du chiffre d'affaires contre 5,3 % au premier semestre 2004. Les autres produits et charges d'exploitation se sont soldés par une charge nette de 7 millions d'euros au premier semestre 2005. Agfa a donc enregistré un résultat d'exploitation de 90 millions d'euros, soit 5,6 % du chiffre d'affaires. Le résultat d'exploitation de Graphic Systems a diminué et passe de 40,7 à 29,3 millions d'euros. La marge bénéficiaire brute s'est élevée à 3,5 % contre 5,1 % au premier semestre 2004. Le résultat d'exploitation de HealthCare a atteint 60,2 millions d'euros contre 90,1 millions d'euros au premier semestre 2004 et la marge bénéficiaire brute a été de 9,1 % contre 13,9 % au cours de la même période en 2004. Le résultat hors exploitation du Groupe, qui inclut les charges financières, s'est s'élevé à +6 millions d'euros (-26 millions d'euros au premier semestre 2004). Cela est dû à des produits hors exploitation exceptionnels au premier trimestre 2005 relatifs à la réduction de capital de la filiale américaine du Groupe. Le résultat avant impôts s'élève à 96 millions d'euros, contre -346 millions d'euros au premier semestre 2004. Le résultat net se chiffre à 51 millions d'euros, soit 40 centimes d'euro par titre, contre une perte nette de 235 millions d'euros, soit -187 centimes d'euro par titre, à la même période en 2004. Perspectives 2005 est une année de transition à la fois pour Graphic Systems et HealthCare. Le Groupe concentre ses efforts dans la diminution de l'érosion des prix, la réduction des coûts et l'intégration des acquisitions. Les premiers effets de l'impression à jet d'encre industrielle, la nouvelle plate-forme de croissance pour Graphic Systems, se feront sentir en 2006. Les récentes acquisitions de HealthCare dégagent déjà leurs premières synergies et contribueront positivement au résultat d'exploitation à partir de 2006. Conformément à la tendance de ces dernières années, Agfa prévoit une hausse de son chiffre d'affaires dans les six prochains mois et un dernier trimestre particulièrement bon dans la branche HealthCare. Le chiffre d'affaires 2005 devrait dès lors croître d'une année à l'autre dans les deux business groups, mais les bénéfices du second semestre ne suffiront pas à compenser les pertes essuyées au premier semestre 2005. Marc Olivié, président et PDG d'Agfa, a déclaré : « La transition entre l'analogique et le numérique n'est pas un processus de tout repos, mais nous sommes persuadés que Graphic Systems et HealthCare ont les stratégies qui leur permettent de relever ce défi et de générer une croissance et des résultats enviables. Nous avons également pris la décision de lancer début 2006 le programme destiné à rendre les business groupss totalement indépendants en termes d'exploitation. Cela leur donnera l'indépendance nécessaire qui leur permettra de se concentrer entièrement sur leurs clients et de gérer l'entreprise d'une manière financièrement plus économique tout en nous permettant de suivre toutes les opportunités qui se présenteront en termes de croissance. »

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...