Eco-contribution : la FICG s’engage dans une démarche de filière

Afin d'éviter l'imposition d'une éco-taxe par les politiques, la FICG a décidé de travailler avec l’ensemble des partenaires de la filière afin de s’engager dans une démarche alternative et enrayer ainsi une TGAP non applicable et non souhaitée.

Cette approche pro-active s’est traduite par une première réunion technique le mardi 6 septembre 2005 au siège d’Eco-Emballages, réunion qui a permis de définir une stratégie commune passant par la réactualisation de l’étude ADEME sur les gisements de courriers non-adressés et le lancement d’une dynamique allant de l’amont à l’aval.

Le communiqué de presse joint au présent texte a fait l’objet d’une annonce publique en présence des autorités ministérielles le 21 septembre à l’occasion des Assises nationale des déchets qui se sont tenues les 20 et 21 septembre à la Baule.

Cette première plate-forme témoigne de la volonté des acteurs, au premier rang desquels figurent l’UDA et la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution, de concilier responsabilité élargie du producteur et modèle économique durable.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...