Le Prix de l'Innovation de l'Industrie graphique allemande pour la KBA Rapida 105

Le premier prix dans la catégorie "Impression" a été décerné à la machine offset feuilles moyen format KBA Rapida 105 dans le cadre du Prix de l'Innovation de l'Industrie graphique allemande attribué le 29 septembre 2005.

Après la distinction accordée l'an passé à la KBA Rapida 74 G, c'est déjà la seconde fois en deux ans qu'une machine à imprimer de Koenig & Bauer est récompensée par le Prix de l'Innovation décerné par les magazines professionnels allemands de l'imprimé que sont Deutscher Drucker, Publishing Praxis et Grafische Palette. Génération des machines offset feuilles tournant à 18 000 feuilles/heure, la KBA Rapida 105 a été présentée pour la première fois aux professionnels du monde entier à la drupa 2004. La palette de ses spécificités uniques sur le marché commence avec son margeur sans arbre doté d'une marge sans guide latéral (SensoricInfeedSystem). La suppression de toute forme de guide latéral empêche une sollicitation du support lors de sa rectification, augmente le temps de positionnement de la feuille sur la marge malgré la vitesse de roulage accrue et procure encore d'autres avantages en cas de changements fréquents de supports. Le margeur sans arbre permet d'éliminer les engrenages sensibles à l'usure, d'améliorer la stabilité de fonctionnement de la machine et de garantir une montée rigoureusement sans à-coups de la pile, même en non-stop. Compte tenu de la haute vitesse de roulage et de la grande polyvalence en termes de supports qui caractérise les Rapida, le passage des feuilles s'effectue sous une courbure encore plus faible tandis que des systèmes de soufflage supplémentaires, intégrés entre les groupes, assurent un transfert sans contact des feuilles. La sortie rallongée a été transférée à hauteur du ralentisseur. L'ensemble des organes pneumatiques de guidage des feuilles est commandé à partir d'écrans tactiles: les valeurs réglées peuvent être enregistrées pour être rappelées ultérieurement par simple pression sur un bouton en cas d'impression sur un support similaire. Pour obtenir des temps de calage extrêmement courts, la machine est dotée des nouveaux changeurs automatiques FAPC qui ne basculent plus au changement de plaque. Une fonction spéciale de débrayage (arrêt) des encrages non utilisés réduit l'usure des rouleaux et la consommation d'énergie. Des solutions éprouvées pour le mode non-stop, la circulation automatisée des piles, des équipements étendus pour le vernissage en ligne, dont la nouvelle génération de sécheurs KBA d'une extrême polyvalence, la conversion automatique au recto/verso et bien d'autres détails encore font de la Rapida 105 un moyen de production extrêmement polyvalent pour les imprimeurs labeur et les cartonniers ainsi que pour une multitude d'applications spéciales. L'intégration à un réseau JDF par KBA Logotronic, des dispositifs de mesurage et de régulation de la qualité qui peuvent aller jusqu'au contrôle à 100 % des feuilles imprimées par le KBA Qualitronic II, le Servicetronic avec ses modules destinés à la télémaintenance et à la transmission d'images créent un environnement idéal pour intégrer la Rapida 105 au flux numérique d'une imprimerie disposant d'une organisation moderne avec gestion continue de la qualité. D'autres nouveautés sont déjà dans les tuyaux: elles ne seront cependant présentées aux professionnels qu'après avoir fait leurs preuves en pratique pendant une période prolongée. Depuis la drupa 2004, près de 100 machines moyen format KBA de la nouvelle génération ont déjà été livrées dans le monde entier dans les configurations les plus diverses. Ainsi, une Rapida 105 à retournement de onze groupes, deux tours de vernissage et deux groupes morts, à sortie rallongée pour impression et vernissage en ligne recto/verso va bientôt entrer en production en Algérie, chez Tonic Emballage. Aucune autre machine de la nouvelle génération des 18 000 feuilles/heure ne s'est imposée aussi vite dans une telle diversité sur le marché mondial!

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...