le papetier Norske Skog renforce encore l'utilisation du fret ferroviaire pour son site de Golbey (88)

L'objectif affiché est la baisse du trafic routier entre les différentes usines du groupe et la réduction des émissions de CO2.

Le 10 juin dernier, Eric d’Olce, président de la papeterie Norske Skog Golbey, et Eric Debrauwere, administrateur délégué de la société belge Eurorail, spécialisée dans le transport et la logistique ferroviaire, signaient un protocole d’accord concernant la construction d’une plateforme logistique multimodale sur le site de l’usine.

Comme le souligne Eric d’Olce, l’objectif affiché par la papeterie est double : « Il s’agit d’une part de développer encore l’utilisation du rail pour l’acheminement de notre produit fini, sachant que le rail représente déjà aujourd’hui près de 50 % de nos expéditions ; ceci permettra de contribuer au désencombrement des routes, et par là même à la réduction des émissions de CO2 et à l’amélioration de la sécurité. Il s’agit également pour nous de pouvoir disposer d’une capacité de stockage supplémentaire de 12 000 m², afin de répondre à la montée en puissance de notre usine, puisque nous prévoyons de produire 700 000 t de papier journal à l’horizon 2010 (contre 600 000 t aujourd’hui). »
La totalité de l’investissement, soit 6 millions d’euros, sera entièrement supportée par Eurorail.

Parallèlement à la construction de la plateforme, dont une première tranche de 9 000 m² sera livrée en février 2006, et suite à la libéralisation du transport ferroviaire, Norske Skog Golbey et Eurorail ont consulté deux opérateurs, la SNCF et Connex (filiale de Veolia Environnement), afin d’assurer l’acheminement des wagons vers et depuis le site de Golbey. Au terme de cette consultation, Norske Skog Golbey et Eurorail ont décidé de confier à Connex la moitié des expéditions par rail de l’usine à destination d’Offenburg en Allemagne d’où les marchandises seront ensuite dispatchées vers de nombreuses destinations à travers l’Europe. « Ce trafic a démarré lundi 3 octobre et va très rapidement atteindre sa vitesse de croisière avec un rythme de 4, puis 5 rotations par semaine, soit environ 3 700 tonnes de produits finis d’ici quelques semaines » explique Jean-Yves Bourguignon, directeur Logistique Europe de Norske Skog. « Nous allons également étudier avec Connex la possibilité de mettre en place un approvisionnement régulier de bois par rail vers l’usine ». Il faut savoir en effet qu’à l’heure actuelle, plus aucune matière première (bois ou papiers récupérés) n’arrive à l’usine par voie ferrée depuis que la SNCF s’est désengagée de cette activité il y a deux ans. « Avec Connex, nous avons bon espoir que cette activité puisse redémarrer dans un avenir proche » poursuit Jean-Yves Bourguignon.

« Lorsque la plateforme sera opérationnelle, nous ferons venir à Golbey des wagons chargés de marchandises diverses qui seront ensuite acheminées vers leur destination finale par route. Une fois les wagons vidés, ils seront chargés des bobines de papier de Norske Skog Golbey à destination d’Offenburg puis de toute l’Europe » explique pour sa part Eric Debrauwere d’Eurorail. « C’est un moyen très intéressant de développer et d’optimiser le transport ferroviaire tout en réduisant les coûts puisqu’il n’y aura plus de wagon à vide ».

Filiale du groupe Norvégien Norske Skog, premier producteur mondial de papier journal avec 24 usines réparties dans 5 continents et 10 000 collaborateurs, l’usine de Golbey est l’une des usines de production de papier journal les plus performantes au monde. Grâce à l’expertise et au savoir-faire de ses 480 employés, Norske Skog Golbey fabrique du papier journal de qualité utilisé par la plupart des éditeurs de journaux européens, tout en maîtrisant son impact sur l’environnement au travers d’une politique d’amélioration continue soutenue par l’ensemble de ses salariés et par des investissements conséquents.

Plus d'articles sur les chaînes :

Vosges
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...