Agfa-Gevaert confirme ses perspectives pour 2005

Le résultat du Groupe pâtit aussi d'une provision et de la contrepassation des actifs fiscaux différés liée à l'insolvabilité d'AgfaPhoto.

Marc Olivié, président et CEO d'Agfa, a déclaré : « Les résultats du troisième trimestre pâtissent de l'insolvabilité d'AgfaPhoto, un groupe totalement indépendant d'Agfa. Par la constitution d'une provision et la contrepassation des actifs fiscaux, nous pourrons laisser tout cela dernière nous et nous concentrer sur nos activités principales. Les business groups Graphic Systems et HealthCare prévoient un quatrième trimestre très fructueux et nous pouvons confirmer nos perspectives pour l'année. » Résultats du troisième trimestre À la suite des changements intervenus dans le portefeuille et, en particulier, de la cession du business groups Consumer Imaging, les comparaisons avec 2004 sont plus pertinentes pour les business groups Graphic Systems et HealthCare que pour le Groupe Agfa-Gevaert dans son ensemble. Au troisième trimestre 2005, le chiffre d'affaires d'Agfa s'est élevé à 797 millions d'euros, soit un fléchissement de 16,4 pour cent par comparaison avec celui du troisième trimestre 2004, lequel s'élevait à 953 millions d'euros. Abstraction faite des effets de change et des cessions et acquisitions, le chiffre d'affaires a diminué de 2,6 pour cent. Les principales raisons en sont l'érosion des prix et le climat commercial peu propice pour les produits films traditionnels de HealthCare. Le bénéfice brut a diminué pour passer de 373 millions d'euros au troisième trimestre 2004 à 273 millions d'euros. La marge bénéficiaire brute s'élève à 34,3 pour cent (39,1 pour cent au troisième trimestre 2004). La rentabilité d'Agfa, en particulier pour Graphic Systems, a continué de souffrir du prix élevé des matières premières, encore plus sensible depuis la hausse récente du dollar. L'érosion des prix a également eu un impact non négligeable, même si Graphic Systems et HealthCare ont constaté une amélioration par rapport aux trimestres précédents. Les coûts des ventes et les frais généraux d'administration se sont chiffrés à 193 millions d'euros, soit 24,2 pour cent du chiffre d'affaires. La diminution de ces coûts de 18 millions d'euros d'un trimestre à l'autre témoigne de la réussite d'Agfa en matière de réduction des coûts. Les frais de recherche et développement d'Agfa ont été de 48 millions d'euros, soit 6,0 pour cent du chiffre d'affaires contre 48 millions d'euros, soit 5,0 pour cent du chiffre d'affaires au troisième trimestre 2004. Les autres éléments et charges ont dégagé un solde positif de 6,0 millions d'euros. Le résultat d'exploitation avant frais de restructuration et résultats non récurrents s'est élevé à 38 millions d'euros. Insolvabilité d'AgfaPhoto, l'ex-branche Consumer Imaging En novembre 2004, Agfa cédait les activités de Consumer Imaging au groupe AgfaPhoto. En mai 2005, l'entité opérationnelle de ce dernier se déclarait en cessation de paiements et son administrateur provisoire a décidé récemment de mettre le groupe en liquidation. Quoique le groupe AgfaPhoto soit totalement indépendant d'Agfa-Gevaert, son dépôt de bilan affecte indirectement Agfa. Plus particulièrement, cela engendrera pour Agfa des coûts pour l'environnement et le nettoyage liés à sa propriété passée et ce plus tôt que prévu, tandis que les actifs d'impôts différés constitués au moment de la cession seront utilisés plus tard que prévu. Pour refléter correctement cette situation dans ses états financiers et couvrir d'autres coûts ou actions, il a été décidé de constituer une provision de 55 millions d'euros et de contrepasser les actifs différés pour 54 millions d'euros. Après inclusion de la provision liée à l'insolvabilité d'AgfaPhoto et des frais de restructuration pour 19 millions d'euros, le résultat d'exploitation a été de -36 millions d'euros. Les résultats hors exploitation, qui incluent les charges financières, s'élèvent à -16 millions d'euros contre -15 millions d'euros au troisième trimestre 2004. Le bénéfice avant impôts s'est élevé à -52 millions d'euros, contre 35 millions d'euros au troisième trimestre de 2004. Grevé par la contrepassation des actifs d'impôts différés pour 54 millions d'euros constituée lors de la cession de Consumer Imaging, l'impôt sur les résultats a été de 56 millions d'euros. La perte nette s'est élevée à 108 millions d'euros ou 85 centimes d'euro par titre, contre un bénéfice de 23 millions d'euros ou 19 centimes d'euro par titre au troisième trimestre 2004. Cash-flow Le cash-flow net d'exploitation (après variations du fonds de roulement) s'est élevé à 55 millions d'euros. Bilan Fin septembre 2005, l'actif se chiffrait à 4010 millions d'euros, contre 3356 millions d'euros à la fin de l'année 2004. Cette augmentation est principalement due à la consolidation de GWI et Heartlab acquises par Agfa en 2005. Les stocks s'établissaient à 660 millions d'euros et la durée de stockage était de 116 jours en septembre 2005 contre 119 en septembre 2004. Les créances commerciales se chiffraient à 813 millions d'euros ou 92 jours, les dettes commerciales à 368 millions d'euros ou 64 jours. Le Groupe poursuivra ses efforts pour réduire ses fonds de roulement en diminuant la durée de stockage à 100 jours et le délai des créances à 70 jours. La dette financière nette s'élevait à 745 millions d'euros à la fin du trimestre, une réduction de 63 millions d'euros par rapport au deuxième trimestre mais une augmentation de 193 millions d'euros par rapport à la fin du mois de décembre 2004. Cette augmentation s'explique principalement par le paiement de 361 millions d'euros pour les acquisitions, les variations saisonnières du fonds de roulement, le paiement du dividende annuel (76 millions d'euros) et l'abandon progressif de la titrisation des créances commerciales (61 millions d'euros).

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...