Naissance d’Interval rachetée à Quebecor World France

Gérard Pouzoulet devient le dirigeant principal actionnaire d’une nouvelle entité originale rachetée à Quebecor.

Gérard Pouzoulet ancien directeur général d’Interroutage (groupe Quebecor) s’est fait acquéreur le 05 novembre 2005 de 3 unités : Printor Direct, Interroutage et Leval Routage, toutes 3 issues du groupe Quebecor. A terme, ces 3 unités devraient être regroupées dans une holding qui s’appellera Interval.

Printor Direct

Cette société possède son usine à Beaugency dans le loiret (45) à 150 km de Paris. Elle est équipée de 6 rotatives toutes avec une chaîne de finition en 8 et 16 pages. C’est la plus grosse unité en France dans cette spécialité avec un vrai savoir-faire technique de produits marketing. Printor Direct est une marque à forte image et à forte notoriété, mais c’est une société qui perdait de l’argent, car elle vendait à perte. Gérard Pouzoulet a racheté l’usine et a sauvé in extremis cette unité qui était vouée à la fermeture par Quebecor. Gérard Pouzoulet souligne les spécificités de fabrication de Printor Direct qui doit être payante à l’avenir : « c’est la seule usine en France capable de fabriquer des enveloppes et de mettre les documents sous enveloppe grâce au couplage de 2 rotatives avec un module possédant une bande papier qui se façonne, se découpe et regroupe une autre bande qui fait office d’enveloppes pour la 1ère bande, le tout à une cadence respective de 30 000 exemplaires/heure (système breveté mailinserver) ».

Le diagnostic de Gérard Pouzoulet est tranchant et catégorique : « Printor Direct a un réel savoir-faire créatif, d’où la base line techniquement créatif. Les cadences de production sont bonnes mais le positionnement marketing est déficient. Dans le passé l’unité s’est spécialisée dans des activités à faible valeur ajoutée en satisfaisant le bon vouloir de clients anglais et allemands. Aujourd’hui, elle a besoin de se redéployer sur son marché d’origine. Nous allons attaquer le marché de 200 000 à 20 millions d’exemplaires car notre outil de production le permet. En outre, poursuit Gérard Pouzoulet, notre spécificité créative permet à nos clients annonceurs de se différencier ».

Il reste beaucoup de travail pour mettre l’entreprise sur rail. Les 3 axes souhaités sont la recherche de compétitivité qui amène à renégocier avec les partenaires sociaux les 35 heures, la remise en cause des orientations commerciales et un plan d’investissement conséquent. Ces investissements immédiats sont prévus avec un CTP avec un flux ultramoderne, des investissements sur les améliorations techniques appliquées aux rotatives, un blanchet automatique, de nouveaux investissements sont prévus en sortie de rotatives où Printor Direct s’inspirera du routage où Interroutage a un réel savoir-faire. « Avant un an, nous serons redevenus rentable affirme Gérard Pouzoulet. Nous maintiendrons l’effectif actuel à 150 personnes mais supprimerons tous les intérimaires, source de surcoût et le carnet de commande ne s’étiolera pas car nous avons de bonnes réactions de nos clients qui apprécient la pérennité de l’entreprise car nous offrons des solutions réellement originales.

Nous souhaitons redéployer la société sur des marchés en France et à l’exportation, uniquement avec des agents en Allemagne, en Angleterre et en Espagne. Quand on a une capacité nous permettant de tirer un seul produit à 18 millions d’exemplaires, on peut se permettre d’attaquer les marchés étrangers ». La conjonction de toutes ces mesures doit nous permettre d’être rentable à fin 2006 et d’atteindre un chiffre d’affaires de 25 millions contre 18 millions en 2005. Ces résultats seront atteints avec la synergie naturelle qui va se créer grâce à l’autre société du groupe : Interroutage.

Interroutage et Leval Routage

Notre activité routage, dont nous connaissons déjà tous les rouages va être utile pour redéployer Printor Dircet. Notre entité routage est composée de 2 sociétés : Interroutage et Leval Routage. Ces 2 unités possèdent 24 machines de mises sous film, 25 machines de mises sous plis, 6 chaînes encarteuses piqueuses, 8 plieuses, 3 lignes de finition en continu et un département de traitement informatique de fichier. Les 2 sociétés regroupent 265 personnes sur 3 sites : Aubervilliers (13 000 m²), Bobigny (stockage, colisage) 6500 m² et Fontenay 4500 m² (mise sous film). Le chiffre d’affaires routage représente aujourd’hui 30 millions d’euros. Interval travaille avec des clients français qui lui font confiance de longue date et qui vont ainsi alimenter petit à petit Printor Direct.

C’est ce qui explique le relatif optimisme de Gérard Pouzoulet. 2500 comptes alimentent Interval alors que 300 comptes seulement sont client de Printor Direct. La stratégie est désormais simple : « Par le routage, on va remonter en amont et vendre de l’impression, on veut avoir des parts de marché significatives dans chacun de nos métiers. On veut devenir parmi les leaders dans chacun de ces 2 spécialités. Le but est d’offrir une solution complète. Nous sommes les 1er à avoir cette stratégie aujourd’hui » conclut Gérard Pouzoulet.

Plus d'articles sur les chaînes :

Loiret
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise