Succès du "Grand Prix des Couleurs" de SICPA à l’EFPG

Le 21 Octobre dernier dans les locaux de l'EFPG, la société SICPA (fournisseur d'encres et de vernis) renouvelait pour la 7e année consécutive son intérêt envers les élèves ingénieurs de l'Ecole Française de Papeterie et des industries Graphiques (EFPG) en leur proposant de participer une nouvelle fois au concours du "Grand Prix des Couleurs".

Ce partenariat entre l'EFPG et SICPA permet de favoriser les échanges entre les étudiants de l'EFPG et le monde industriel et de sensibiliser les élèves de l'EFPG sur des sujets en lien avec les encres et les vernis.

Un concours élargi aux élèves de la section papeterie

Habituellement réservé aux élèves de la section Imprimerie et Transformation, le concours SICPA innovait cette année en s'ouvrant également aux élèves de la section Papeterie.

Par binôme, souvent mixte entre les sections papeterie, imprimerie et transformation, les étudiants ont planché avec conviction sur leur sujet. Pour la première fois également, des élèves ingénieurs apprentis ont participé à ce concours. Le résultat fût réellement à la hauteur des espérances. Le succès est attesté dans le nombre des participants, 12 élèves et 6 sujets traités. La présentation de ces travaux a eu lieu le 21 Octobre dernier devant un jury mixte composé de cinq personnes, professionnels de SICPA (Patrick Leprêtre, Jérome Fumex et Gaël Moign) et membres du corps enseignant de l'EFPG (Anne Blayo et Eliane Rousset). Jugés à la fois sur la qualité de leur document écrit (contenu technique et présentation), sur la présentation de leurs travaux à l'oral et sur le respect du cahier des charges, tous les dossiers ont retenus l'attention du jury. Cette présentation, suivie d'un apéritif offert par SICPA, est une occasion privilégiée de poursuivre les débats engagés lors des présentations. Deux prix attribués aux élèves et une association de l'EFPG récompensée

Après délibération du jury, deux dossiers étaient sélectionnés pour le Grand Prix des Couleurs.
Le premier prix fut attribué à Flavien Tholoniat et Alexis Leburgue pour leur dossier portant sur le "Traitement des déchets dans l'imprimerie". La qualité de leur document écrit, la précision des informations et l'originalité de leur présentation ont été récompensées par un chèque de 800 Euros.

Le second prix d'une valeur de 500 Euros a été remis à Tatiana Steckar et Coralie Bertrand pour leur travail sur "Les encres Offset et les papiers thermiques". Leur présentation technique de ces types de papier a particulièrement été apprécié par le jury.

Par ailleurs, SICPA s'était engagé à récompenser la participation des élèves de l'EFPG à ce concours en versant un prix à une des associations de l'EFPG, en fonction du nombre de binômes inscrits. C'est ainsi que l'association Voyage 3A, en charge de l'organisation du voyage de fin d'année des élèves de troisième année, a reçu ce prix spécial de 300 Euros. Par leur choix, les étudiants ont privilégié une association qui concerne l'ensemble de leur promotion.

Un grand Bravo à tous les candidats ! Et mention spéciale à filière apprentissage pour sa première année de participation !

1er Prix : "Traitement des déchets dans l'imprimerie" - Flavien Tholoniat, Alexis Leburgue

Les professionnels de l’imprimerie sont quotidiennement confrontés au problème de l’élimination des déchets issus de leur activité aussi variés que nombreux. Chiffons souillés, révélateurs ou solvants usés sont autant de déchets qui ont un impact important sur l’environnement s’ils ne sont pas traités correctement. La gestion des déchets englobe toutes les opérations visant à réduire, trier, stocker, collecter, transporter, valoriser et traiter les déchets. Toutes ces opérations sont fortement réglementées. L’implication de l’ensemble de la chaîne graphique (fournisseurs, clients et imprimeurs) dans des démarches innovantes comme Imprim’vert ou Coatings Care permet de gérer rationnellement chaque déchet tout en préservant l'environnement et de valoriser ainsi cette profession.

2e Prix : "Encres offset et papier thermique" - Tatiana Steckar et Coralie Bertrand

Avant son impression définitive, le papier thermique peut être pré-imprimé en offset. Ce papier, essentiellement utilisé en bobinettes pour l’impression de tickets, comporte une couche réactive à la chaleur, appelée couche thermique, composée de différents constituants : un leuco-colorant, un révélateur acide et un activateur.

Cette couche va contraindre l’imprimeur à utiliser des encres offset possédant un certain nombre de propriétés spécifiques lui permettant à la fois une bonne adhérence et un bon rendu. Ainsi, il faudra faire particulièrement attention à la résistance de l’encre à la température, sa compatibilité chimique avec la couche, sa concentration en pigments, son tack, sa viscosité, mais également à son mode de séchage, les encres séchant par absorption étant déconseillées. Au final, le constat est fait qu’il n’est pas simple d’imprimer en offset sur les papiers thermiques, et que cela requiert une bonne connaissance des matériaux et des techniques d’impression

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...