Environnement : Cloître Imprimeurs reçoit la marque de reconnaissance Imprim’vert

Reconnue Imprim’vert depuis juin 2005, l’entreprise a officiellement reçu la certification ce jour à la Chambre des Métiers et l’Artisanat de Quimper.

Les origines d’imprim’vert

L’opération a été initiée en 1998 par les Chambres de Métiers et les organisations professionnelles de la région Centre pour faciliter le passage à de nouvelles pratiques et à une meilleure gestion (économique, technique et réglementaire) des déchets des imprimeurs. Elle montre leur l’engagement en faveur de l’environnement.. Ce projet se développe aujourd’hui régionalement avec les syndicats locaux adhérents à la Fédération de l’Imprimerie et de la Communication Graphique (FICG) et de nombreuses chambres consulaires (Chambre de Métiers et Chambre de Commerce).
Le projet est soutenu, entre autres, par la FICG et l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie).

L’engagement de cloitre imprimeurs

En mai 2005, un diagnostic environnemental a été mené par une chargée de mission de la FICG. Les méthodes de l'imprimerie étaient alors déjà conformes au cahier des charges Imprim’vert. Aujourd’hui, les engagements de l'entreprise sont les suivants :
* L’élimination conforme des déchets dangereux (fixateurs et révélateurs de plaques et de films, solvants de nettoyage, solutions de mouillage usées…).
* Le stockage sécurisés des liquides dangereux (bacs de rétention, local protégé…).
* L’abandon des produits étiquetés « toxiques » au profit des produits moins dangereux (dans la limite des possibilités techniques actuellement disponibles).

Des aménagements spécifiques

L'imprimerie Cloître Imprimeurs a totalement intégré la dimension environnementale lors de l’agrandissement et du réaménagement de nos locaux menés l’année dernière.
* Installation d’un réseau d’évacuation spécifique pour les solvants de nettoyage et les solutions de mouillage usées. Une cuve de rétention de 6000 litres a été installée à l’extérieur de l’usine. Tous les trimestres ces déchets sont récupérés puis retraités par des prestataires conventionnés.
* Mise en place d’un circuit d’alimentation en encre quadri commun à toutes les machines offset. L’encre est stockée dans des fûts de 300 litres rechargeables directement reliés aux machines. Cette installation limite la quantité de boîtes d’encre vide.
* Un local de stockage sur rétention a été installé pour les encres et solvants.
* Un système d’aspiration centralisée des chutes de papier a été mis en place. Les chutes sont compactées puis récupérées 2 fois pas semaine.

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

CLOITRE IMPRIMEURS recrute

Actualités de l'entreprise