Formation : Le diplôme d’ingénieur INPG-EFPG en trois ans par apprentissage dès la rentrée 2006

Dès la prochaine rentrée, l'apprentissage à l'EFPG (Ecole Française de Papeterie et des Industries Graphiques) s'enrichit d'une nouvelle formule, la formation des ingénieurs EFPG papetiers sur trois ans en alternance.

Depuis 1994, le CFA de l'EFPG a formé avec succès quelque 200 apprentis ingénieurs (papetier ou imprimeur) selon la formule 1+2 : "une année d'école suivie de deux années en alternance, sous contrat d'apprentissage avec une entreprise".

Désormais, il est possible d'effectuer les trois années de cette école d'ingénieur par apprentissage en alternance, en signant un contrat d'apprentissage dès l'admission à l'EFPG. Cette formule en trois ans est ouverte, sur dossier d'admission et entretien avec un jury de professionnels, à tous les jeunes de moins de 26 ans, citoyens de l'Union Européenne, et titulaires d'un DEUG, d'un DUT ou d'un BTS complété par une année de préparation ATS. Ce recrutement peut également être proposé à des jeunes ayant un niveau de 1er cycle et travaillant déjà dans l'entreprise.

La réussite de cette nouvelle formule repose pour une bonne part sur la qualité du partenariat établi entre l'EFPG et les professionnels qui la soutiennent.

La scolarité complète en apprentissage dans ce nouveau cadre s'organise autour de trois années de formation de qualité à l'EFPG, de découverte, d'assimilation et d'approfondissement des disciplines enseignées, en conditions réelles sur les équipements des industriels.

La performance de cette formule tient à l'alternance de période de 4 à 5 semaines réparties entre les apports théoriques en amphi et la confrontation à la réalité de l'atelier.

Les entreprises intéressées pour co-investir dans la formation d'apprentis ingénieurs sur trois ans en prenant un apprenti sous contrat ou en proposant un de leurs salariés à l'admission à l'EFPG peuvent contacter dès à présent Patrice Nortier (04 76 82 69 53) ou Frédéric Munoz (04 76 82 69 94).

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...