Presses Numériques : le constructeur français MGI DIGITAL prépare son entrée en bourse

Pour soutenir ses projets de développement et accroître sa présence auprès des professionnels des Industries Graphiques au plan national et international, MGI Digital Graphic Technology compte ouvrir son capital à l'investissement public et faire son entrée sur le marché Alternext Paris.

Basée à Ivry sur Seine et fondée en 1982, MGI est aujourd'hui le numéro deux du marché français des presses d'imprimerie numérique couleur, des presses numériques destinées aux professionnels des industries graphiques et qui permettent de répondre aux attentes du marche de l'impression à la demande et de l'impression de données variables, en courts et moyens tirages.

Cette position, MGI la doit au lancement, en 2004, des presses numériques Meteor DP30 puis DP40, des gammes de presses qui associent la technologie offset à la souplesse du numérique et qui ont immédiatement su séduire les professionnels du secteur tant par leurs capacités techniques (en particuliers leur capacité à imprimer aussi bien sur des supports papiers que plastiques) que par leur simplicité de mise en œuvre et leur excellent rapport qualité prix.

En quelques mois, la gamme MeteorDP s'est ainsi commercialisée à une centaine d'unités en France, positionnant MGI juste derrière l'incontournable Xerox mais devant HP et Kodak. Ce succès s'est d'ailleurs rapidement confirmé à l'international avec la signature en moins de deux ans de 35 accords de distribution sur des marchés européens, asiatiques, nord et sud américain et moyens-orientaux.

Pour Edmond Abergel, président de MGI DIGITAL, cette entrée sur le marché boursier doit permettre à son entreprise de renforcer sa présence auprès de ses clients et des professionnels français du secteur et bien sûr d'accélérer son déploiement à l'international.

De nouveaux relais de croissance clairement identifiés par MGI DIGITAL

Aujourd'hui de nouvelles opportunités de marché se présentent avec le développement de l'E-printing (pilotage et commercialisation des travaux d'impression par Internet), du fort développement du marché des cartes plastiques personnalisées (Cartes de fidélité, Identitaire, Sécurité, Santé, Porte monnaie électronique, etc.) et des solutions d'impression pour photos numériques (remplacement du chimique). MGI Digital s'est déjà positionné sur ces nouveaux marchés des hautes technologies, qui sont au cœur de son développement futur.

Une croissance soutenue associée à une solide profitabilité

Sur ses deux derniers exercices, MGI DIGITAL a enregistré une croissance moyenne de son chiffre d'affaires proche de 40%, pour une marge nette de plus de 9%. Sur l'exercice 2005, la société annonce une croissance de son activité internationale de près de... 54%.

En vue de l'admission sur Alternext, prévue pour le mois de juillet, un document de base a été enregistré par l'Autorité des Marchés Financiers le 26 juin 2006 sous le n° 106-105. Ce document de base est disponible sans frais auprès de la société ainsi qu'en version électronique sur le site de l'AMF (www.amf-france.org).

Sur un marché des industries graphiques dominé par des fournisseurs étrangers, un tel dynamisme et une telle démarche sont à souligner qui, quelque part, font chaud au coeur et réfutent la thèse d'un pseudo déclin industriel du pays, et l'on ne peut que souhaiter à la direction de MGI un vif succès pour cette introduction en bourse.

MGI DIGITAL sur l'IPEX 2006 à Birmingham (Grande-Bretagne)
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...