Presse : le Monde veut lancer un gratuit "haut de gamme"

Le quotidien français s'associerait pour ce faire à 50-50 avec Vincent Bolloré, propriétaire du gratuit du soir, Direct Soir.

Décidément, la presse quotidienne ne voit plus son avenir que dans le gratuit. 

Alors que le Figaro planche sur son projet, c'est notre confrère le Monde qui fait la Une de l'actualité dans ce domaine, suite à un la publication d'un article traitant de ce sujet dans les colonnes des Echos.

Que le très sérieux quotidien français du soir s'oriente dans cette direction n'étonnera personne : raillés à leur apparition par les "vrais" quotidiens d'information et le microcosme journalistique, les gratuits se sont imposés et figurent parmi les plus grosses diffusions et donc lectorats du secteur, ayant déstabilisé au passage des titres fragiles et mal positionnés comme l'Humanité, France Soir ou Libération.

Plus grave pour la PQN, les gratuits commencent à drainer des budgets publicitaires qui font défaut aux titres établis.

C'est d'ailleurs cette raison qui pousserait la direction du Monde à tenter l'aventure, avec un allié financier de poids, l'industriel et homme de communication breton Vincent Bolloré.

Ce dernier, après une prise de contrôle homérique du publicitaire Havas et d'une partie d'Aegis s'est lancé avec succès dans la PQG (presse quotidienne gratuite) avec son très réussi Direct Soir.

Selon le montage envisagé avec le Monde, l'industriel se chargerait des aspects régie et logistique, le Monde prenant en charge la rédaction et l'imprimerie.

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Val-de-Marne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise