Marketing direct : la Poste suisse rachète l'imprimeur allemand GHP

La Poste Suisse renforce sa position sur les marchés porteurs du marketing direct et de la gestion de la clientèle, en rachetant, pour mi-2006, le groupe allemand GHP, sous réserve de l’approbation des autorités de la concurrence.

GHP, dont l’importante offre de prestations contribuera au développement stratégique de La Poste Suisse, continuera à opérer sous son propre nom et à être dirigé depuis son siège principal, à Bamberg, en Bavière. Le rachat n’aura pas d’incidence sur les effectifs, qui s’élèvent à quelque 2800 collaborateurs. Le comité d’associés, à qui il appartient de prendre les grandes décisions concernant le groupe, se compose de six membres, dont quatre seront dorénavant des représentants de La Poste Suisse. Le développement de services proches des services postaux hors des frontières permettra de contenir le recul du volume des affaires affectant le traitement des lettres et des colis, autrement dit le cœur de métier de la Poste, et de créer des synergies dans le pays et à l’étranger.

Présent dans sept pays, GHP est un groupe international offrant des services complets de marketing direct et de gestion de la clientèle. Son chiffre d’affaires de plus de 250 millions d’euros le place parmi les leaders du secteur en Europe. Sous réserve de l’approbation des autorités de la concurrence, la Poste prend le contrôle du groupe allemand en acquérant plus des deux tiers des parts à ses propriétaires actuels et s’assure la reprise des parts restantes par l’achat d’une option échéant en 2008. Le montant de la transaction se chiffre en dizaines de millions.

Pour l’heure, il n’est pas prévu d’intégrer le groupe GHP au groupe Poste. On se contentera de le soumettre à la gestion stratégique de l’unité Finances, sous la direction de Hans-Peter Strodel, et de nommer à sa tête un nouveau comité d’associés. Frank Marthaler, responsable Gestion stratégique de la clientèle au sein de la Poste, sera le délégué de ce comité en Allemagne. La Poste Suisse reprend l’ensemble du management de GHP, placé sous la direction de Reinhard Holekamp, et des quelque 2800 collaborateurs du groupe, répartis dans sept pays.

Complément idéal des services postaux

Le rachat de GHP permet à La Poste Suisse de compléter sa gamme de prestations tout au long de la chaîne de création de valeur. Quatre domaines en profiteront directement:
•    il sera possible d’étendre l’offre de prestations du marketing direct;
•    de nouvelles affaires pourront être réalisées en Allemagne dans les domaines de la distribution au client final et de la gestion de documents, ouvrant ainsi des possibilités de croissance à Swiss Post International et à MailSource, la société du groupe Poste active dans le domaine des services postaux internes des entreprises;
•    la Poste pourra s’appuyer sur le savoir-faire du leader du marché allemand des cartes d’assurés, afin de consolider sa position dans la perspective du lancement d’une carte de santé électronique en Suisse;
•    les services très performants de GHP, tels que les programmes intégrés de fidélisation de la clientèle reposant sur des cartes électroniques, pourront être adaptés au marché Suisse.

Conformité avec les objectifs du Conseil fédéral

Le rachat de GHP s’inscrit dans le droit fil de la stratégie appliquée par la Poste avec l’aval du Conseil fédéral. Cette stratégie consiste à compenser les pertes de revenus subies sur le marché des lettres, en raison du phénomène de substitution et de la libéralisation en cours, par une croissance ciblée sur des marchés de niche étrangers proches des services postaux. La Poste Suisse s’en trouvera renforcée sur son marché domestique, dans la mesure où un engagement profitable à l’étranger lui permettra de maintenir une desserte de base de qualité en Suisse.

En 2005, GHP a lancé un processus de consolidation au terme d’un exercice marqué par un recul sensible des résultats dû à une croissance par acquisitions trop rapide. Il a ainsi fait l’objet d’un rachat par les cadres en décembre 2005. Les mesures de restructuration adoptées produisent déjà leurs effets et le résultat opérationnel du groupe pour le premier semestre 2006 est redevenu positif. GHP compte progresser encore d’ici à la fin de l’année et dégager un bénéfice se chiffrant en millions. Le groupe allemand cherchait depuis plusieurs mois un partenaire industriel financièrement solide, disposant d’une gamme de produits et de services complémentaires et pouvant justifier de compétences et de ressources particulières, telles qu’une expertise confirmée dans les domaines de l’informatique et de la vente ou un savoir-faire en matière d’externalisation de processus d’affaires, de facturation et d’encaissement.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...