Résultats trimestriels : le communiqué officiel de Quebecor World

GraphiLine rediffuse in extenso le communiqué financier diffusé par le second imprimeur mondial.

FAITS SAILLANTS

  • Le nouveau chef de la direction annonce un plan de transformation en cinq points pour améliorer le rendement
  • Plus de la moitié du vaste déploiement d'actifs de fabrication de prochaine génération déjà installée
  • L'effort de réorganisation se poursuit à un rythme accéléré avec l'annonce de la fermeture de quatre installations au deuxième trimestre
  • Revenu de 1,45 G$ au deuxième trimestre
  • Dépréciation d'actifs, dépenses de réorganisation et autres frais (DADRAF) de 31 M$ au deuxième trimestre
  • Bénéfice par action dilué avant DADRAF de 0,10 $

Montréal, Canada - Quebecor World Inc. (NYSE : IQW, TSX : IQW) annonce, pour le deuxième trimestre 2006 une perte nette pour les activités poursuivies de 6,5 M$, soit 0,11 $ par action par rapport à un bénéfice net de 9,5 M$, soit un bénéfice dilué nul par action au deuxième trimestre de l'an dernier. Ces résultats comprennent une dépréciation d'actifs et des dépenses de réorganisation et autres frais de 31,4 M$, soit 0,21 $ par action par rapport à 31,8 M$, soit 0,22 $ par action en 2005. Compte non tenu de la dépréciation d'actifs, des dépenses de réorganisation et autres frais, le bénéfice dilué par action s'est établi à 0,10 $ par rapport à 0,22 $ au deuxième trimestre 2005. Sur une base comparable, le bénéfice d'exploitation au deuxième trimestre était de 50 M$ par rapport à 84 M$ pendant la même période l'an dernier. Le revenu consolidé pour le trimestre était de 1,45 G$ par rapport à 1,49 G$ au deuxième trimestre 2005.

 «Les résultats trimestriels et pour la première moitié de l'exercice sont décevants pour une société comme Quebecor World qui joue un rôle de premier plan et possède de nombreux atouts. En conséquence, j'annonce aujourd'hui un plan de transformation en cinq points qui améliorera notre rendement», dit Wes Lucas, président et chef de la direction de Quebecor World. «Je constate avec satisfaction que notre programme de réoutillage a déjà eu pour effet de créer un réseau de fabrication plus robuste et plus efficient. Cependant, il nous faut faire davantage. Le plan en cinq points que j'annonce aujourd'hui s'appuiera sur notre programme de réoutillage et, grâce à des actions ciblées spécifiques, stimulera le rendement et la valeur offerte aux actionnaires.»

Le plan de transformation de Quebecor World cible cinq domaines clés :

1. Plus-value pour le client
Développer la capacité de créer la valeur la plus élevée pour les clients de Quebecor World - en leur offrant des produits et services différenciés de valeur supérieure, de manière à être le partenaire par excellence pour leurs  solutions d'impression.

2. Employés
Favoriser le développement de nos employés pour leur permettre de donner le meilleur d'eux-mêmes, grâce à un programme complet de développement du personnel comprenant formation, nouvelles méthodes et outils pour constituer des équipes performantes.

3. Exécution
Mettre en ouvre un programme d'amélioration continu pour atteindre des capacités d'exécution supérieures produisant des résultats de la plus haute qualité, avec une efficience et fiabilité exemplaire. Mettre sur pied des projets peu coûteux en capital, à rendement élevé pour amorcer un nouveau cycle de rentrées de fonds élevées.

4. Programme de réoutillage
Achever le programme de réoutillage de la Société qui consiste à déployer les équipements les plus récents dans des installations moins nombreuses mais plus vastes. Cette technologie de la prochaine génération fait appel à des rotatives plus larges, plus rapides et plus économes d'énergie, de manière à maximiser le rendement du capital investi.

5. Bilan
 Adopter les mesures de financement appropriées pour améliorer notre souplesse financière et réduire les frais d'intérêt en renforçant notre bilan. 


«Nous disposons d'employés talentueux et dévoués, engagés face à nos clients et à la Société, mais nous devons optimiser l'utilisation de leurs compétences. Nous faisons déjà bon nombre de choses correctement, mais nous devons faire plus. Les mesures que je mets en ouvre tireront parti de nos forces. Le plein effet de ce programme de transformation prendra du temps, mais je tiens à souligner que nous nous amorçons sans délai ce programme de transformation», dit M. Lucas. «C'est ce à quoi s'attendent nos clients et nos employés, et ce que nos actionnaires méritent.»
 

Mesures de réorganisation du deuxième trimestre
Au deuxième trimestre, Quebecor World a poursuivi ses mesures de réorganisation pour améliorer l'efficience : réduction des effectifs et du nombre d'usines, relocalisation des actifs dans des installations plus vastes et mieux situées stratégiquement, et mise hors service d'équipements plus anciens et moins efficients. La Société a inscrit une charge de 31,4 M$ au titre de la dépréciation d'actifs à long terme et des dépenses de réorganisation qui comprenait une tranche au comptant de 28,0 M$. Sur le montant total de cette charge, 12,6 M$ étaient reliés aux opérations nord-américaines et 18,7 M$ aux opérations européennes. Au deuxième trimestre, la Société a annoncé la fermeture de son installation de livres de Kingsport (Tennessee) et de ses installations de magazines à Red Bank (Ohio), Brookfield (Wisconsin) ainsi que d'une installation à Strasbourg, en France. Le volume de ces installations est redistribué à d'autres usines du réseau de fabrication de Quebecor World. En 2006, les mesures de réorganisation ont affecté au total 1700 employés et se sont traduites par l'élimination de 661 postes au 30 juin 2006. Ces mesures comprennent également des réductions d'effectifs dans d'autres installations de notre réseau mondial. Ces efforts de réorganisation amélioreront l'efficience en réduisant les coûts et en relocalisant certains actifs de manière à créer des installations moins nombreuses et moins coûteuses, plus vastes et plus modernes.


Installation de nouvelles presses
Au deuxième trimestre, Quebecor World a procédé à la mise en service aux Etats-Unis de trois nouvelles presses offset à grande laize de 64 pages, deux pour le réseau magazines et une pour le réseau livres. Trois autres presses ont déjà été mises en service au troisième trimestre. Jusqu'à présent en 2006, sept nouvelles presses ont été installées aux États-Unis et plusieurs autres seront opérationnelles d'ici la fin de l'exercice, dont trois presses en Europe. Même si ces nouveaux équipements ont entraîné un certain manque d'efficience qui a eu une incidence négative sur les résultats de la période, l'avancement de la mise en service est conforme aux prévisions.

Amérique du Nord
En Amérique du Nord, les volumes ont été plus bas qu'au deuxième trimestre et pendant la première moitié de l'exercice précédent. Les volumes pour le trimestre et la première moitié de l'exercice ont augmenté pour les groupes Catalogues et Annuaires, étaient stables dans le secteur Encarts publicitaires et inférieurs pour les groupes Magazines, Publipostage, et au Canada. Quebecor World a également subi l'impact négatif de l'abaissement du volume résultant de pertes de contrats non encore remplacés par de nouveaux contrats déjà annoncés. Les prix étaient inférieurs en raison de plusieurs contrats, nouveaux ou renouvelés, à des prix plus bas. Des prix et des volumes à la baisse, associés à des inefficiences temporaires causées par la mise en service de nouvelles presses, ainsi que des coûts d'énergie plus élevés, comptent parmi les principaux facteurs qui ont contribué à la faiblesse des résultats du deuxième trimestre 2006 par rapport à la même période l'an dernier. Le bénéfice et la marge d'exploitation aux États-Unis ont baissé au deuxième trimestre et depuis le début de l'exercice par rapport aux mêmes périodes l'an dernier.
 

Au Canada, les revenus ont augmenté au deuxième trimestre et étaient stables pour la première moitié de l'exercice par rapport à 2005. La hausse des revenus est essentiellement attribuable à la remontée du dollar canadien. Par rapport au deuxième trimestre de l'exercice précédent, le volume était inférieur en raison de la baisse du volume dans le secteur Encarts publicitaires et de la vente ou de la fermeture de trois installations.

Europe
En Europe, le volume a été plus bas au deuxième trimestre et pendant la première moitié de l'exercice en raison de réductions au Royaume-Uni et en France. Les opérations au Royaume-Uni subissent l'effet de la perte précédemment annoncée d'un important client et de la conjoncture difficile du marché. En France, l'abaissement du volume est lié à la fermeture d'une installation au deuxième trimestre, l'aliénation de certaines installations en 2005 et d'une conjoncture difficile dans les marchés des catalogues et encarts publicitaires.

Amérique latine
En Amérique latine, les volumes et le bénéfice d'exploitation ont diminué au deuxième trimestre et pendant la première moitié de l'exercice principalement en raison du ralentissement de l'économie péruvienne pendant la période électorale. Toutefois, la Société connaît toujours le succès en positionnant son réseau latino-américain comme solution de rechange économique pour les éditeurs qui confient leurs travaux en Asie.

Liquidités et activités de financement
Depuis le début de l'exercice, la Société a généré 31,3 M$ en rentrées nettes de fonds par rapport à 37,9 M$ pour l'exercice précédent. Au 30 juin 2006, la Société disposait d'une capacité inutilisée de 750 M$ sur sa facilité de crédit bancaire renouvelable non garanti de un milliard et n'était pas en situation de défaut à l'égard de l'ensemble de ses clauses restrictives.
Le 31 juillet 2006, la Société a modifié et prolongé son programme européen de titrisation de 153 millions d'euros de trois années supplémentaires (venant à échéance le 29 mai 2009) ce qui lui assure une souplesse financière accrue.

Première moitié de l'exercice 2006
Pour les six premiers mois de 2006, les revenus ont été de 2,9 G$, en baisse de 4 % par rapport à 3,0 G$ en 2005. Le bénéfice d'exploitation avant dépréciation d'actifs, dépenses de réorganisation et autres frais pour le premier semestre de 2006 se chiffre à 100 M$ par rapport à 173 M$ en 2005. La dépréciation d'actifs, les dépenses de réorganisation et autres frais pour les six premiers mois de 2006 étaient de 54 M$ par rapport à 65 M$ l'an dernier. Les pertes par action étaient de 0,14 $ par rapport à un bénéfice par action dilué de 0,04 $ pour le premier semestre de 2005. À l'exclusion des dépréciations d'actifs, dépenses de réorganisation et autres frais, le bénéfice dilué par action était de 0,19 $ par rapport à 0,49 $ pour la même période l'an dernier.

Dividendes
Le conseil d'administration a déclaré un dividende de 0,10 $ par action sur les actions à droit de vote multiples et les actions subalternes comportant droit de vote. Le conseil a également déclaré un dividende par action de 0,3845 $ CA sur les actions privilégiées de série 3 et de 0,43125 $ CA sur les actions privilégiées de série 5. Les dividendes seront payables le 1er septembre 2006 aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 21 août 2006.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...