Machines à papier : la Commission Européenne lance une enquête approfondie à l'encontre du finlandais Metso

Concentrations: la Commission ouvre une enquête approfondie concernant l’acquisition par Metso des activités de Aker Kvaerner dans le domaine des machines de fabrication de pâte à papier

La Commission européenne a ouvert une enquête approfondie, en application du règlement CE sur les concentrations, concernant le projet d’acquisition des activités «pâte à papier» et «électricité» du groupe norvégien Aker Kvaerner ASA («Aker Kvaerner») par la société finlandaise Metso Corporation Oy («Metso»). L’enquête initiale menée sur le marché par la Commission a révélé que l’acquisition envisagée pourrait créer des problèmes de concurrence sur les marchés de l’équipement des usines de pâte à papier. La décision d'ouvrir une enquête approfondie ne préjuge pas du résultat final de l’enquête. La Commission dispose à présent d’un délai de 90 jours ouvrables (jusqu’au 20 décembre 2006) pour prendre une décision finale sur la question de savoir si l’opération de concentration entraverait ou non de manière significative une concurrence effective dans l'Espace économique européen (EEE) ou une partie substantielle de celui-ci.

«Cette acquisition réduirait de trois à deux le nombre de concurrents sur les marchés en cause, ceux de l’équipement pour la fabrication de pâtes», a expliqué Neeli Kroes, la commissaire chargée de la concurrence. «Une telle concentration sur des marchés présentant des barrières à l’entrée élevées oblige la Commission à ouvrir une enquête approfondie pour s’assurer que cette opération ne portera pas atteinte aux clients sur ces marchés et, en fin de compte, aux utilisateurs d’articles en papier que nous sommes tous».

Tant Metso qu’Aker Kvaerner sont actives à l’échelle mondiale dans le développement et la production d’équipement pour les usines de pâte à papier. L’enquête préliminaire menée sur le marché par la Commission a démontré que l’opération pourrait restreindre sensiblement la concurrence sur les marchés de l’équipement des usines de pâte à papier. Il n’existe en effet que trois grands fournisseurs qui dominent aujourd’hui l’offre de machines pour la fabrication de pâtes: Metso, Aker Kvaerner et, le numéro un actuel du marché, la société autrichienne Andritz. Parallèlement, la Commission a relevé d’importantes barrières à l’entrée sur ces marchés, qui sont dues au degré élevé de compétences spécifiques requises pour produire des machines modernes de fabrication de pâtes.

L’enquête approfondie qui suivra portera en particulier sur les marchés de fourniture d’équipements de cuisson ainsi que sur différentes phases de la production de pâtes: lavage de la pâte écrue, délignification à l’oxygène et blanchiment. La Commission évaluera également dans quelle mesure la capacité qu’auront les parties à offrir une gamme de produits plus vaste pourrait avoir une incidence positive sur les clients.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...