Presse : Goss International présente le SuperBerlinois, format dédié à l’Amérique du Nord

Un nouveau concept de pliage unique permet aux journaux de format « berlinois » d’insérer des encarts publicitaires de format 21” (53 cm).


Goss International est à présent en mesure d’apporter une réponse à un des principaux problèmes s’opposant à l’adoption du format « berlinois » par la presse d’Amérique du Nord.

Faisant appel à une augmentation de réglage du dépassant à présent disponible sur les plieuses Goss, le nouveau format SuperBerlinois permet d’insérer des encarts publicitaires standard produits sur machines en coupe 21” (53 cm), tout en préservant le potentiel d’économies de papier qu’offre le format berlinois en coupe réduite, créant des possibilités uniques d’emplacement publicitaire et rédactionnel.

Le format SuperBerlinois permet de décentrer le pli d’un journal. Résultat : un cahier de format berlinois peut être plié afin que sa page de couverture vienne complètement recouvrir les encarts. Ce type de pli permet également un emplacement de premier choix pour le titre d’un encart publicitaire ou de placer un imprimé en première page, dépassant du journal déplié.

superberliner_400_01
le format SuperBerlinois de Goss International

De nombreux journaux européens ont déjà adopté le format berlinois. Jusqu’à présent, les quotidiens d’Amérique du Nord sont, quant à eux, hésitants car ils sont vendus avec un grand nombre d’encarts préimprimés de format standard, dont la grande majorité est produite sur rotatives en coupe 21”, tel que l’explique John Richards, directeur de la gestion des produits pour journaux chez Goss International. « Insérer des encarts de 267 mm dans un cahier de format berlinois de 235 mm ne serait pas très esthétique et plutôt difficile à gérer », fait-il remarquer. « Grâce à ce nouveau type de pli, nous avons fait de ce problème un atout potentiel pour les journaux. »

John Richards explique également que le format SuperBerlinois offre la possibilité aux imprimeurs de facturer un supplément pour un encart publicitaire dépassant du journal déplié. Les éditeurs peuvent aussi insérer un encart préimprimé en sens inverse dont le titre dépasse en hauteur en dernière page du journal.

Le pli SuperBerlinois est à présent disponible en option sur toutes les rotatives Goss proposées en format berlinois, dont la Colorliner, la FPS (Flexible Printing System), la Global Newsliner, la Mainstream et l’Uniliner. Les plieuses Goss conçues pour la double et simple production ou uniquement pour la double production peuvent produire tous les formats situés entre le berlinois traditionnel et le SuperBerlinois et sont motorisées pour des changements de produit rapides et une grande précision de réglage du dépassant.

En plus de recouvrir entièrement les encarts avec la partie avant du journal, le format SuperBerlinois permet aussi de produire des journaux qui, placés sur les présentoirs des magasins de Presse, ne se différencient pas en apparence des quotidiens broadsheet.

John Richards souligne que les économies de papier pouvant résulter du format berlinois de coupe réduite constituent un atout intéressant pour les journaux et souligne aussi que de nombreux lecteurs préfèrent les petits formats parce qu’ils les trouvent plus pratiques et plus dans l’air du temps.

Une rotative au format berlinois en coupe 18,5” (47 cm) permet de réaliser 12 % d’économies de papier, comparé à une machine en coupe 21” (env. 53 cm) et même 16 % d’économies de papier par rapport à une machine en coupe 22” (env. 56 cm). « Passer d’une rotative en coupe 21” à un format berlinois pourrait apporter une économie annuelle de plus de 800 000 dollars (env. 630 000 €) sur les coûts de consommation de papier pour un journal d’un tirage de 100 000 exemplaires et d’une pagination moyenne de 72 pages », explique John Richards.

Les rotatives de format berlinois tournent en règle générale 5 à 10 % plus vite que les machines en coupe 21” ou 22”, ce qui permet également de réduire les temps de production ou éventuellement, le nombre de rotatives requises.

Goss a mené une enquête auprès de plusieurs éditeurs de journaux et spécialistes de l’industrie graphique d’Amérique du Nord sur le format berlinois et l’option SuperBerlinois. Les résultats de cette enquête ont encouragé le constructeur Goss à poursuivre les modifications techniques sur ses plieuses afin de les doter du pli SuperBerlinois.

« Nous possédons une grande expérience dans ce domaine puisque de nombreuses rotatives et plieuses Goss en format berlinois sont installées en Europe », déclare John Richards. « L’opinion quasi unanime des entreprises de presse américaines interrogées auparavant par nos soins, est que ce format serait intéressant dans cette zone géographique s’il y avait une solution au problème de l’insertion des encarts de 53,3 cm».

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...