Emballage : Otor publie ses résultats pour le premier semestre 2006

Le chiffre d’affaires du Groupe a progressé de +3,2 %, principalement en raison des hausses de prix du papier pour ondulé.

 

CONJONCTURE

  • Le premier semestre 2006 a confirmé la hausse des prix des papiers pour ondulé (ppo) intervenue en octobre 2005
  • Les prix du carton ondulé ont entamé un mouvement de hausse à partir des mois de mars/avril 2006. Toutefois, ces hausses sont à ce jour encore insuffisantes pour permettre la restauration des marges historiques de la profession.
  • La hausse des prix de l’énergie s’est stabilisée à un niveau élevé en fin de semestre ; les prix moyen des matières premières (papiers récupérés, amidon) ont progressé par rapport à 2005.
  • Les volumes de carton ondulé ont progressé de +1,3 %
  • Le chiffre d’affaires du Groupe a progressé de +3,2 %, principalement en raison des hausses de prix du PPO.
  • Le résultat opérationnel courant avant amortissements et provisions progresse en valeur absolue. Toutefois, les hausses intervenues dans les prix de vente ont été grevées par une augmentation des coûts variables (énergie, matières premières) ce qui a freiné la restauration des marges.
  • La quasi-totalité de l’endettement étant à taux variable, le coût de l’endettement a progressé de manière sensible à la suite de la hausse de l’Euribor. Le groupe a souscrit en fin de semestre un contrat CAP à 3,75 % couvrant 60 % de sa dette long terme pour une durée de 3 ans.
FAITS MARQUANTS
  1. Un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) et de réorganisation concernant le site de Otor Papeterie de Rouen a été annoncé le 9 mai 2006. La mise en oeuvre de ce plan est actuellement en cours de finalisation ; les machines MP3 et MP4 ont été arrêtées début août 2006. Le coût total de ce plans devrait se situer aux environs de 15,5 millions d’euros, dont environ 13,5 millions d’euros pour le PSE qui concerne 114 personnes.
  2. Les comptes du premier semestre incluent une provision de 15,492 millions d’euros qui a été constituée dans les comptes au 30 juin 2006 suite à la mise en œuvre du plan ci-dessus. 
  3. Pour ces mêmes raisons le Groupe a été amené à réaliser un nouveau test de valeur des actifs d’Otor Papeterie de Rouen. Ce nouveau test de valeur s’est appuyé sur un plan d’affaires prévisionnel à 5 ans, qui prend en compte la réorganisation en cours. Ce test de valeur a conduit le Groupe Otor à reprendre dans ses comptes au 30 juin 2006, à hauteur de 8,4 millions d’euros, une partie de provisions pour dépréciation des actifs d’Otor Papeterie de Rouen qui avaient été constituées en 2005.
OBJECTIFS DU GROUPE POUR FIN 2006 ET DEBUT 2007

En termes d’activité, l’un des objectifs principaux du Groupe, dans les 6 à 12 mois à venir, est de poursuivre le mouvement de remise à niveau des marges initié au printemps dernier. Le prix des emballages n’a pas encore répercuté entièrement la hausse du prix du PPO et de l’énergie.
Le plan de réorganisation de Otor Papeterie de Rouen devrait être finalisé d’ici à la fin du second semestre 2006.

Pour 2007, l’objectif du Groupe est d’évoluer vers un niveau de rentabilité structurellement proche des standards de la profession.



 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...