Les concepts Heidelberg pour le prépresse

L'intégration à tous les niveaux

Le chemin est long qui mène de la création à l'impression des produits imprimés, mais la numérisation systématique des procédés réalise l'intégration de toutes les étapes intermédiaires. C'est dans le secteur du prépresse que les profondes mutations que vit l'industrie des arts graphiques sont le plus marquantes.

De nouvelles technologies qui visent à numériser tous les procédés du prépresse promettent un bond en avant extraordinaire. La tendance anticipe sur l'intégration complète de tous les éléments qui concourent au processus de production. Il ne s'agit pas seulement de l'excellence de la qualité de l'image ou des possibilités de sortie en cross-média.

Ce qui importe, c'est de saisir toutes les données se rapportant à une commande et à son exécution, et de générer les données de préréglage qui serviront à toutes les étapes du procédé de fabrication, depuis le document servant à la reproduction jusqu'à la finition. Avec ses concepts dédiés au prépresse, le constructeur allemand Heidelberger Druckmaschinen AG (Heidelberg) démontre à la Drupa 2000 différents moyens d'accroître la productivité dans le prépresse.

L'excellence commence avec les scanners. Des scanners à tambour avec cylindre d'analyse vertical comme le Primescan ou des scanners à plat professionnels comme le Nexscan assurent une qualité de numérisation maximale et une productivité élevée. Le logiciel de capture et de reproduction Newcolor permet de traiter les données image. Le flux de production numérique réalisé dans le prépresse aboutit au film insolé pour pages entières (Computer-to-film) à la plaque gravée pour page entière (Computer-to-plate) ou à la gravure directe en machine (Direct Imaging). Les flux de production de l'ordinateur au film ou de l'ordinateur à la plaque sont donc au centre du concept Heidelberg pour le prépresse. Un flux de travail en tout-numérique suppose côté matériels et logiciels des interfaces ouvertes, ainsi que des composants du système flexibles adaptés les uns aux autres. Côté utilisateurs, cela suppose des connaissances fondées sur les processus d'impression et d'imageage, ainsi qu'une bonne dose de savoir-faire dans le domaine des réseaux et de la gestion des données. C'est pourquoi Heidelberg consacre une partie de ses solutions dédiées prépresse à des services d'études de cas et d'audit, et à des sessions de formation spéciales à la Print Media Academy. Une gestion professionnelle du prépresse ne doit pas être le seul apanage des imprimeurs industriels. Heidelberg propose des systèmes RIP et de gestion des flux gros et petits qui répondent aux besoins de chacun. Delta Direct pour les applications les plus petites ou le gestionnaire de flux basé PDF pour l'intégration des systèmes haut de gamme en connexion avec la commande de la machine CP2000 Center. La Signastation que Heidelberg exposera également, constitue une solution CIP3 tout à fait inédite. Elle génère, au moment de l'imposition des pages, des données qui servent pour l'impression et le façonnage, permettant ainsi de réduire considérablement les temps de préparation par la suite et de sécuriser l'ensemble du procédé d'impression. Le système de base de données modulaire Jetbase permet le suivi des travaux sous forme numérisée et permet de proposer des prestations en mode numérique qui vont jusqu'à l'intégration complète et offrent même aux clients l'accès en ligne à leurs données par le Net.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...