Lithotech ferme son imprimerie de Pont à Mousson (54)

Cette unité de production fermera définitivement ses portes courant Décembre.


Depuis le mois de Mai dernier, les ouvriers de l'usine étaient au courant de cette issue fatale. Mettant en oeuvre des presses offset en continu sur des marchés en voie de disparition, l'usine perdait de l'argent de façon endémique.

Selon des proches du dossier Lithotech, cette décision de fermeture aurait dû être prise bien plus tôt, lors de la faillite de Danel et de son rachat par le groupe sud africain Bidvest-Lithotech en 2002. Dans le contexte d'alors, le rachat par un groupe étranger de l'une des toutes premières imprimeries françaises (11 usines, 980 salariés et 180 millions d'euros de CA), le courage a-t-il alors manqué aux repreneurs ou des aspects politiques ont-ils finalement été plus forts que la réalité économique ?

Toujours est-il que la survie du site n'aura duré que 4 ans, Bidvest en ayant alors repris 72.

lithotechpontmousson

Reprise en Avril dernier par son directeur général, Jean-Dominique Guiter et par un fonds d'investissement néerlandais, la société Lithotech France se réorganise donc en coupant ses branches malades.

Selon nos informations, les propositions de reclassement dans d'autres unités du groupe, faites aux ouviers de Pont à Mousson, auraient toutes été refusées par les salariés concernés. Des salariés qui jugent insuffisant le plan de sauvegarde de l'emploi de 4 millions d'euros proposé.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...