Elections présidentielles : les électeurs de 7 départements privés de leurs documents électoraux ?

Deux syndicats de postiers ont annoncé un mouvement de grève illimité concernant la distribution des plis électoraux dans les boîtes aux lettres.

Décidément, la menace de prise en otage des électeurs fonctionne à plein régime dans l'hexagone : après la menace de non collage des affiches électorales par les salariés de la société Clear Channel, un problème réglé deux jours à peine avant le début de la campagne officielle, c'est désormais au tour des facteurs de se lancer.

Plusieurs syndicats de la Poste ont en effet déposé un préavis de grève illimité à compter de lundi ou mardi pour protester contre la rétribution proposée par la société pour cette distribution.

Les syndicats en question (SUD Poste et la CGT) revendiquent que les facteurs soient payés 1 heure pour 30 plis déposés, soit 35 centimes le pli électoral.

poste_400
Professions de foi et bulletins de vote des différents candidats à l'élection présidentielle française

La direction de la Poste proposerait elle une rémunération comprise entre 8 et 17 centimes, la distribution des plis étant rémunérée en heures supplémentaires.

En attendant que les partenaires sociaux parviennent à régler le problème à temps (?), si tant est qu'il soit effectivement suivi par la base, on espère que cette nouvelle menace pesant sur les électeurs de l'Essonne, du Tarn, du Gers, des Bouches-du-Rhône, de la Réunion, des Pyrénées-Atlantiques et du Cher ne les poussera pas à exprimer leur colère... par un vote extrémiste...

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...