Presse : Colombani se rebiffe

Où il n'est pas dit que le patron du Monde se laissera évincer aussi facilement que le pensaient les actionnaires de la Société des Rédacteurs du Monde (SRM).

Dans un éditorial paru hier dans le Monde, Jean-Marie Colombani, président du directoire du titre, a tenu à remettre les pendules à l'heure et fait connaître sa vision des choses, suite aux résultats du vote de la SRM, vote qui devait conditionner le renouvellement de son mandat à la tête du groupe de presse.

Pour le patron du Monde, "le vote de la Société des rédacteurs du Monde bloque le renouvellement du président du directoire. Selon les statuts de cette société, tout candidat à ce poste doit recueillir 60 % au moins des voix des journalistes. Le sort du Monde est donc désormais placé entre les mains de son conseil de surveillance".

Car la lecture des chiffres de Jean-Marie Colombani diffère fortement de celle de la SRM.

Il rappelle ainsi que 90% des cadres et 67% des employés se sont prononcés en sa faveur lors du vote".

"Au total", continue-t-il, "c'est donc une forte majorité des 600 salariés de cette maison qui m'ont exprimé leur soutien, comme l'avaient fait préalablement la plupart des autres actionnaires partenaires de notre groupe et l'association Hubert Beuve-Méry".

"Ce soutien renforce ma conviction que la stratégie de redressement, engagée avec l'aval de tous est pertinente: le Monde a pu traverser la tourmente grâce au groupe de journaux de qualité qu'il a pu constituer autour de lui : pour la première fois depuis cinq ans, la diffusion du quotidien redevient nettement positive ; progressivement l'exploitation de l'entreprise est remise à flot (...)."

Dans ce combat qui s'annonce, Jean-Marie Colombani  a reçu le soutien de Claude Perdriel, actionnaire du Monde qui a déclaré que le conseil de surveillance ne proposerait pas d'autre candidat et qu'en cas de véto de la SRM, le Monde pourrait basculer "dans un système capitalistique où les actionnaires auraient la majorité... et où la SRM perdrait son rôle décisif".

Le ton est donné.

Plus d'articles sur les chaînes :

Paris
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...