Environnement : pollution au toluène à l'imprimerie Hélio Corbeil (91)

Le 23 Mai dernier, l'imprimerie francilienne a été condamnée par le tribunal d'instance d'Evry à verser une amende de 4000 euros à l'association France Nature Environnement (FNE) qui s'était portée partie civile pour pollution.

Selon le jugement rendu, il est reproché à l'imprimerie d'avoir rejeté dans l'air de trop grandes quantités de toluène, un solvant reprotoxique utilisé lors de la mise en oeuvre du procédé d'impression en héliogravure, solvant qui contribue à l'effet de serre.

Cette condamnation découle d'un contrôle inopiné effectué en 2004 par le Drire, au cours duquel les mesures effectuées dépassaient occasionnellement les seuils autorisés.

Ce contrôle a mis en avant le fait que certaines vannes des caissons de récupération du toluène sur lit de charbon actif, présentaient des défauts d'étanchéité. Suite à la mise en demeure de la Drire de remédier au problème, l'association FNE a décidé de porter plainte avec demande de dommages et intérêts.

Une pratique qui lui semble habituelle... 

Hélio Corbeil, qui pourrait faire appel du jugement, procède régulièrement à l'amélioration de ses caissons de récupération et a subi deux nouveaux contrôles inopinés depuis 2004, contrôles qui se sont révélés négatifs.

Troisième industriel émetteur de COV  en Ile de France derrière les usines Peugeot Aulnay et Renault Flins, l'imprimerie Hélio Corbeil a réduit sa production de COV de près de 20% entre 1996 et 2005.

Plus d'articles sur les chaînes :

Essonne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise