Matériels d'imprimerie : Kodak signe la vente de son 10.000e CTP

e Graphic Communications Group (GCG) de Kodak vient de franchir un cap important dans sa longue tradition d’innovation prépresse avec l’installation d’un 10 000e CTP, de type MAGNUS 800, chez Joh. Enschedé Amsterdam.

Par cette nouvelle étape décisive, Kodak renforce sa position sur le marché des CTP thermiques. Doug Edwards, Directeur général des Solutions prépresse au sein du GCG de Kodak et Vice-président d’Eastman Kodak Company, commente : « Nous sommes évidemment ravis d’avoir atteint ce nombre de ventes symbolique. Celui-ci marque plus de dix ans de développements constants dans le domaine des CTP et confirme que Kodak reste un chef de file du marché et de l’innovation. Nous sommes extrêmement fiers de cette réussite et du rôle joué par la technologie KODAK dans la rationalisation des flux prépresse d’innombrables imprimeurs à travers le monde. »

Joh. Enschedé fait partie de la société de renommée internationale Royal Joh. Enschedé.

L’impression de haute qualité représente une facette essentielle de l’offre de services globale de l’entreprise, qui va de la gestion de bases de données au traitement des commandes. Joh. Enschedé Amsterdam observe des normes extrêmement strictes tant pour l’impression sécurisée que pour l’impression de labeur. De nombreux tests ont donc précédé la modernisation du système CTP de l’entreprise et du flux associé, d’une valeur approchant le demi-million d’euros. Selon le Directeur général Michel Vastenhout, le CTP Kodak Magnus 800 et le système de flux Kodak Prinergy se sont finalement imposés comme la « combinaison idéale ».

Nommé à la tête de Joh. Enschedé Amsterdam il y a exactement un an, Michel Vastenhout éprouve une fierté légitime devant le palmarès de l’entreprise. « Qualité et fiabilité sont les piliers de notre réputation depuis plus de trois cents ans », rappelle-t-il. L’imprimeur emploie 90 personnes et possède toutes les certifications ISO et FSC requises. Il satisfait également aux normes réglementant l’impression sécurisée et alimentaire. Comme le résume M. Vastenhout : « Nous sommes une société polyvalente, mais nous sommes aussi spécialisés dans chaque segment. »      

Il y a sept ans, Joh. Enschedé Amsterdam a remplacé ses installations d’exposition de plaques traditionnelle par un système CTP thermique. Alex Voor Den Dag, Directeur des opérations de la société, explique : « A l’époque, nous avons commencé avec un système de flux KODAK que nous avions et un CTP KODAK LOTEM 800 alimenté en plaques KODAK ELECTRA EXCEL, une solution qui nous a donné entière satisfaction pendant sept ans. Au vu des développements intervenus dans ce domaine, un renouvellement de l’équipement était cependant devenu nécessaire. L’année dernière, nous avons donc entrepris une vaste étude du marché. C’était la moindre des choses avant de prendre une décision déterminante pour les sept années à venir. Nous sommes repartis de zéro et avons entamé une procédure de test approfondie avec quatre partenaires prépresse potentiels. »

L’imprimeur néerlandais a soumis une longue liste d’exigences à ces fournisseurs, basée sur ses besoins en termes d’impression sécurisée. « Tout au long des nombreux tests et démonstrations, Kodak a maintes fois prouvé sa capacité à garantir la stabilité de traitement indépendamment des variations normales survenant au cours du processus de production, un critère de supériorité capital par rapport à ses concurrents », indique M. VOOR DEN DAG. Outre la résolution et la stabilité offertes par la technologie de gravure SQUARESPOT 10 000 dpi exclusive de Kodak, le CTP Quantum bénéficie de fonctionnalités (notamment le mécanisme de compensation thermique, la mise au point dynamique et la régularité d’une machine à l’autre) qui contribuent à sa précision exemplaire et régulière. Résultat : des gains d’efficacité dans la salle des presses et un meilleur retour sur investissement. « Nous avons soumis chaque élément de sécurité à de nombreux tests sollicitant fortement le CTP. Le KODAK MAGNUS 800 a toujours fait preuve d’une remarquable fiabilité. »

Le CTP choisi fonctionne à la vitesse F, ce qui correspond à un rendement de 22 plaques par heure. Le MAGNUS 800 est également disponible dans d’autres versions, capables de produire jusqu’à 40 plaques par heure. Joh. Enschedé Amsterdam utilise actuellement les plaques thermiques KODAK ELECTRA EXCEL, ce qui n’empêche pas Alex VOOR DEN DAG de surveiller les avancées réalisées dans le domaine des plaques sans traitement avec le plus grand intérêt.

Les trois formats de plaques utilisés par la société impliquaient l’installation d’un module multi-cassettes. Mais c’est surtout le souhait de Joh. Enschedé Amsterdam de travailler avec des trames aléatoires qui a primé, comme l’explique M. VOOR DEN DAG : « Nous sommes totalement convaincus par cette technologie et nous disposons du portefeuille adapté pour la pratiquer. »       

L’imprimeur a trouvé la solution idéale avec la trame KODAK STACCATO, mise en œuvre grâce à la technologie de gravure KODAK SQUARESPOT. « Le tramage aléatoire est pour nous un réel facteur de différenciation. Son utilisation est toutefois soumise à certaines conditions, d’où l’importance accordée à la stabilité de traitement. Ce procédé constitue un argument de vente sans pareil, en particulier pour la réalisation de brochures destinées aux secteurs de l’automobile ou de la joaillerie », affirme M. VOOR DEN DAG.

La configuration MAGNUS/PRINERGY est opérationnelle depuis quelques semaines et le déploiement du tramage aléatoire dans la salle des presses est lui aussi en cours. Une fois que les opérateurs se seront familiarisés avec le nouveau système, des modules KODAK PRINERGY supplémentaires seront installés en vue d’une automatisation plus poussée des opérations manuelles.

A l’heure qu’il est, le CTP KODAK MAGNUS 800 constitue pour Joh. Enschedé Amsterdam l’aboutissement d’un vaste programme de renouvellement, de modernisation et de perfectionnement. Intimement convaincu du bien-fondé de cet investissement, Alex VOOR DEN DAG déclare : « Nous disposons d’un seul CTP, d’où l’importance de la rapidité, de la qualité et de la fiabilité de cette machine. Je sais aujourd’hui que nous pouvons envisager les sept prochaines années avec sérénité. » Le fait que le 10 000e CTP de Kodak soit installé sur son site d’Amsterdam le conforte dans son choix : « Grâce à la réputation d’excellence et d’innovation de Kodak, j’aborde l’avenir avec confiance. Je suis également ravi que nous disposions de cette réalisation majeure. »


Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...