Matériels d'imprimerie : Polar promeut la coupe en grand format

Chez Ruter Press à Laholme (Suède), un massicot POLAR 176 coupe déjà depuis 4 ans de grands matériaux au format 130 x 185 cm.

Depuis le milieu des années 90, la société Ruter Press s'est développée d'une simple imprimerie de cartes postales en une imprimerie la-beur bien positionnée sur le marché.

Quand, en 2002, M. Lars Andersson est nommé gérant de cette entreprise qui appartient au groupe Taberg, tout le monde comprend très vite que le changement ne se résume pas à la nouvelle direction. Une étude de marché qu’il fait établir montre qu’il existe une demande croissante pour les produits imprimés haut de gamme. Étant donné que le potentiel de fournisseurs de matériaux d'emballage de qualité supérieure était alors plutôt restreint sur le marché scandinave, il a su tirer profit de cet état, et ce non seulement en Suède.

Lorsque M. Andersson eut l’occasion de conclure une grande affaire dans le domaine des emballages de l'industrie des boissons, il en profita et investit « à grande échelle ». Sur la liste d'achats, il y avait trois presses à imprimer, une à 6 et deux à 5 encrages. Toutes les machines sont équipées d'un groupe de vernissage U.V. La particularité réside dans le fait que les différentes dimensions des machines à imprimer couvrent toute la production des formats usuels, de 52 x 72 à 130 x 185. Avec cette combinaison, l'entreprise Ruter Press peut travailler une multitude de commandes de façon économique et rapide. Ainsi il est devenu possible de s'adresser à des segments clientèle entièrement nouveaux et de leur fournir la prestation requise.

Outre l'investissement pour les presses à imprimer, on a en même temps investi dans deux nouvelles plieuses, une encarteuse-piqueuse et un système de coupe POLAR pour les formats 7b. Avec les deux presses à bobine déjà existantes (l'une à 16 pages et l'autre à 8 pages), Ruter Press offre un portefeuille de compétences presque unique en Europe pour la production d'emballages et magazines haut de gamme.

Sept collaborateurs dans le secteur de la vente permettent dorénavant de traiter des commandes en provenance de Scandinavie, des pays baltes, mais également des marchés allemand, tchèque et russe. De nouvelles commandes d'autres clients, comme par ex. IKEA, n’ont pas tardé à suivre. Pour la seule production des pages de couverture des nouveaux catalogues d'IKEA pour la Scandinavie et l'Europe de l'Est il faut couper plus de 500 tonnes de papier.
Avec ses 80 collaborateurs et un chiffre d'affaires d'env. 25 millions d'euros, cette entreprise compte aujourd'hui parmi les plus grandes imprimeries de la Suède.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...