Le groupe d'imprimerie Lithotech France en cessation de paiement

Le spécialiste du pré-imprimé et quatorzième imprimeur français en termes de chiffre d'affaires selon nos données, en grande difficulté.

Nous venons en effet d'apprendre qu'un Comité Central d'Entreprise (CCE) avait eu lieu hier au siège du groupe d'imprimerie, afin de statuer sur un projet de cessation de paiement.

Selon nos informations, le dépôt de la déclaration de cessation de paiement auprès du Tribunal de Commerce de Nanterre, confirmée par la direction de l'entreprise, devrait avoir lieu demain, ce qui déclencherait une procédure de mise en redressement judiciaire de Lithotech France.

En grande difficulté, l'entreprise héritière du groupe Danel fondé en... 1612, subit une conjoncture particulièrement défavorable associant à une baisse des volumes du marché dûe pour partie aux effets de la dématérialisation de certaines familles d'imprimés, une hausse ininterrompue du prix du papier, du transport et de l'énergie, difficile à faire accepter aux donneurs d'ordres, dans un contexte de forte concurrence entre les imprimeurs.

En parallèle, Lithotech France a perdu le marché de la direction Générale des Impôts (DGI), ce qui a remis en cause le plan de redéploiement mis en oeuvre par la direction de l'entreprise, subi un mouvement de grève de 5 jours dévastateur et dû financer des coûts de restructuration de près de 5 millions d'euros qui ont gravement ponctionné sa trésorerie.

Ce nouvel épisode de la vie mouvementée de l'ex-groupe Danel démontre, s'il le fallait, la fragilité de pans entiers du secteur de l'imprimerie, du fait des fortes mutations technologiques en cours et du fait de certaines délocalisations de production.

Si Danel employait en effet 980 salariés en 2001 pour un chiffre d'affaires de 189 millions d'euros, la société n'en emploie plus désormais que 450 pour un niveau d'activité de 68.5 millions.

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...