Encre d'imprimerie : la Chine fait flamber le prix des pigments

Les fabricants d'encre français inquiets des pénuries engendrées par la Chine.

Face à la très forte croissance de ses exportations et pour gérer la hausse de l’excédent commercial, la Chine met en place différentes stratégies.

L’une de ces mesures est de réviser le taux de remboursement de la TVA, accordée aux sociétés qui exportent.

Au 1er juillet 2007, la Chine a supprimé les remises sur 2831 types de produits. Nombre d’entre eux auront un impact significatif sur le coût et/ou la disponibilité des pigments, intermédiaires, résines et autres substances utilisées dans les encres d’imprimerie, qui sont exportées de la Chine vers l’Europe.

Cette remise sur la TVA chinoise a été réduite ou supprimée pour les matières premières exportées, qui ont un impact sur l’environnement, sont consommatrices d’énergie ou de ressources.

De plus, en prévision des Jeux Olympiques à Pékin en 2008, plus de 3000 sites de production, la plupart d’entre eux dans le secteur de la chimie organique ont été fermés, car considérés comme source de pollution. Ceci va vraisemblablement avoir pour conséquence de provoquer des pénuries sur certaines matières premières utilisées dans les encres d’imprimerie.

Du fait que les intermédiaires et produits finis sont affectés, même les compagnies qui n’achètent pas directement en Chine, pourraient être touchées au travers de fournisseurs locaux, qui utilisent des matières premières en provenance de Chine.

L’AFEI, Association des Fabricants d’Encres d’Imprimerie, s’attend à des pénuries et à une augmentation significative des coûts pour ses membres.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...