Faut-il réinventer le contrat de travail ?

D’après une étude de l’Insee publiée le 17 septembre, de plus en plus d’entrepreneurs délaissent le CDI. Aujourd’hui, il concernerait seulement 5 % des embauches, contre 30 % il y a 30 ans.

Dans une étude publiée mercredi 17 septembre, l’Insee dresse un bilan plutôt inquiétant de la situation de l’emploi en France. L’institut de statistique évoque "deux mondes séparés", d’un côté les emplois stables (CDI), et de l’autre les emplois précaires, dont il devient de plus en plus difficile de sortir. Selon l’Insee, les emplois instables constituent une "trappe" pour ceux qui les occupent.

Pour le Centre des jeunes dirigeants d’entreprise (CJD), le CDI ne correspond tout simplement plus aux réalités économiques. « Maintenir le tabou sur la réforme des contrats de travail reviendrait à créer plus de précarité que de sécurité pour les salariés », explique-t-il. Pour s’adapter au climat économique devenu "trop instable", le CJD préconise l’évolution du Code du travail.

Un Pack unique d’emploi à durée indéterminée

Pour garantir la sécurité des salariés et accompagner la prise de risque des entrepreneurs, l’organisation des dirigeants propose de remplacer le CDI par un contrat plus flexible : le Pack unique d’emploi à durée indéterminée.

« La question ce n’est pas le CDD ou le CDI. Le rôle du dirigeant d’entreprise est de prendre des risques, celui du collaborateur est d’apporter ses compétences au service de la prise de risque globale. La sécurité de nos collaborateurs est capitale » explique Quentin Decroix, PDG d’Atylia.com et membre du Centre des jeunes dirigeants à Lille.

Le Pack unique d’emploi à durée indéterminée comprendrait :

  • Un contrat unique d’emploi à durée indéterminée
  • Une période de préavis pouvant atteindre 6 mois
  • L’anticipation du coût et des modalités de séparation
  • La conciliation obligatoire avec présence d’un avocat en cas de séparation conflictuelle
  • La modulation du temps de travail et de la rémunération (+/- 20 %) sur la base de 35 heures
  • Des primes annuelles de résultat, avec une fiscalité adaptée pour encourager la consommation
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...