L'EFCDE, la nouvelle école dédiée aux métiers de l'événementiel

Audrey Jennequin (à gauche) et Anne-Claire Couillard sont les fondatrices et directrices de l'EFCDE,

Située dans l'Hérault, l'EFCDE dispensera des formations pour former des professionnels de l'événementiel avec un enseignement artistique et technique, tout en intégrant des compétences transversales comme le marketing, le juridique ou les langues.

Audrey Jennequin et Anne-Claire Couillard, deux professionnelles de l'événementiel, ont créé une nouvelle école pour former les jeunes professionnels du monde de l'événementiel et de la scénographie (scénographe évènementiel, chargé de communication ou de logistique, commissaire général de salons, attaché de production, responsable de relations publiques...). 

Cette École française des créateurs et décorateurs d'événements, l'EFCDE, ouvrira ses portes à Montpellier à la rentrée 2016.

Les deux fondatrices sont parties du constat qu'il n'y avait, selon elles, en France aucune école qui formait à l'événementiel global : "Cette idée d'école nous trottait dans la tête depuis de nombreuses années. Nous avons toutes deux été formatrices pour d'autres écoles et étions conscientes que certaines pédagogies n'étaient plus forcément adaptées à ce qui se passait sur le terrain."

Pour une formation complète et globale

Audrey Jennequin, organisatrice d'événements privés et d'entreprises et formatrice, précise : "L'événementiel devrait être étudié dans son ensemble et non plus en spécialisation ou en option à un cursus lambda. Aujourd'hui, il serait plus juste de parler de formation globale en événementiel plutôt que de formation en simple communication événementielle."

"Nous avons rencontré différentes agences et prestataires événementiels, afin de pouvoir répondre aux problématiques qu'ils rencontrent tant sur le recrutement de leurs partenaires et que sur ceux de leurs collaborateurs," explique Anne-Claire Couillard, fondatrice de B&G Agency et formatrice en événementiel.

L'événementiel est un secteur qui ne cesse de changer depuis ces dernières années. D'après elles, les demandes de compétences s'élargissent tout en se faisant plus précises. De plus, les entreprises cherchent à recruter des profils polyvalents maîtrisant différents aspects des métiers de l'événementiel (scénographie, techniques rédactionnelles, informatique, juridique, etc.).

L'EFCDE doit offrir cette formation complète et globale qui permettra de comprendre les rouages de l'intégralité d'une manifestation.

Les formations de l'EFCDE

La formation débute par le Bachelor créateur et décorateur d'événements. En trois ans, l'étudiant apprendra à conduire un projet dans sa globalité : comment appréhender, organiser, promouvoir et intervenir à n'importe quelle étape d'un projet événementiel. Ce cursus comprend 11 mois de stage en France et à l'étranger auprès des partenaires de l'école. Le but est que l'étudiant soit en mesure, à la fin de ces trois ans, d'intégrer le marché du travail avec un bagage théorique et pratique.

La quatrième année permet de compléter son profil généraliste dans un secteur plus précis. L'étudiant a le choix entre les spécialisations scénographie événementielle, événementiel de luxe, tourisme d'affaires et culturel et la spécialisation événementiel du sport.

Une cinquième année (disponible à la rentrée 2017) permettra d'étudier à l'étranger. "Il est impossible de former des talents créatifs et compétitifs sans pousser les jeunes à se tourner vers l'international," explique Audrey Jennequin.
L'EFCDE permettra à ses étudiants d'effectuer un tour du monde en parcourant trois continents en un an.

Une admission sur dossier ou concours et entretien

Le recrutement se fait soit après étude du dossier d'inscription, soit sur concours et chaque recrutement est précédé d'un entretien. Les inscriptions sont possibles jusqu'en juillet et jusqu'à 15 élèves par chaque année jusqu'au bachelor (jusqu'à la 3e année) et huit par spécialisation (la 4e année).

Les tarifs des formations varient selon le contenu et différents organismes peuvent aider au financement.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...