Les directs de C !Print - Epson et les multiples applications de la sublimation

Avec Elisabeth Vilar-Bothin, responsable marketing Arts Graphiques chez Epson France.

En direct de C !Print, Elisabeth Vilar-Bothin revient sur les caractéristiques de la technique de la sublimation, dans laquelle le constructeur compte bien s’implanter (voir notre article)

Elisabeth Vilar-Bothin responsable marketing (Epson France) - La SureColor F 6000 et la SureColor SC-F7000 d’Epson sont des imprimantes 4 couleurs…

Seulement ?

EVB - Avec cette technologie, il n’y a pas besoin de huit couleurs comme dans l’impression directe. Ce qui est important dans la technique de sublimation, c’est justement la sublimation c’est-à-dire le fait de chauffer : là, la qualité de l’encre est importante et non le nombre d’encres utilisées. En effet, si on prend l’exemple d’un support papier, en chauffant il va opérer un transfert et il faut en tenir compte. 

Cette technique va pouvoir s’appliquer par exemple sur le marché de la signalétique, pour remplacer l’impression sur bâche ; ou dans le textile, pour des sociétés voulant réaliser des T-shirts en série limitée, par exemple de 5 000 exemplaires. Mais il y a encore bien d’autres applications, comme le marquage d’objets publicitaires, par exemple sur des mugs ; les vêtements de sport car il s’agit de petites séries ; et d’autres applications réalisées en quantité limitée : les voiles des bateaux par exemple. 

 

Les deux gros avantages de cette technique sont la faisabilité en petites séries et la résistance au lavage et à l’abrasion, parce qu’il s’agit d’une technique qui fait pénétrer l’encre dans le support.

 

 

 

gh090-2_image
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...